Grégory Lalau. Reprise de Subloisirs, des synergies avec Chariovalie

Gregory Lalau et Christophe Subra

Gregory Lalau cherchait à reprendre une entreprise depuis un an pour continuer le développement de Chariovalie, son entreprise de reconditionnement de chariots élévateurs et de maintenance de hayons élévateurs. L’opportunité s’est présentée  avec Subloisirs, une activité de vente et location de golfettes électriques implantée à Lavelanet-de-Comminges. G. Lalau évoque les synergies avec Chariovalie, notamment vers les besoins de mobilité zéro émission pour la livraison des derniers kilomètres, et pour les sites industriels.

« Christophe Subra, son propriétaire qui devient le responsable commercial, estimait qu’il fallait lui donner un nouvel élan. Nous sommes complémentaires. Subloisirs peut développer ses activités dans le monde industriel où Chariovalie est déjà implantée, en développant une offre de petits véhicules électriques » explique G. Lalau. Subloisirs vend, loue et entretient des golfettes pour les campings, les activités de plein air, les centres équestres… sur le grand quart Sud-Ouest de la France. Elles sont stockées l’hiver à Lavelanet-de-Comminges sur un terrain de 13 000 m2. Subloisirs vient s’adosser à Chariovalie, créé il y a dix ans par G. Lalau en complément de ses activités. Chariovalie a élargi ses interventions à la maintenance des hayons élévateurs sur toute la région Midi-Pyrénées avec des techniciens itinérants. Avec la croissance, G. Lalau envisage de déménager vers de nouveaux locaux (2000 m2) sur le nord de l’agglomération toulousaine. Il pourra accueillir à la fois les activités de reconditionnement de chariots élévateurs et de vente et location de petits véhicules électriques. En additionnant Chariovalie et Subloisirs, l’effectif atteint trente personnes pour un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros. « Notre crédo commun c’est d’amener du service aux clients » conclu G. Lalau.

 

Engagée pour la jeunesse entreprenante

Membre du Codir du Medef Haute-Garonne, Grégory Lalau préside pour la région l’association « Entreprendre pour apprendre ». L’idée est de faire découvrir le monde professionnel aux élèves de 3ème à la terminale pendant l’année scolaire par la création d’une entreprise de A à Z.