HABILLEMENT : Eros et Agape : une marque qui allie féminité, créativité, made in France et engagement environnemental

Le made in France et le développement durable sont les marques de fabrique de la société. Lancée en 2010 par Cécile Azem, la marque Eros et Agape concilie plaisir et engagement en faveur de l’environnement. La jeune styliste a démarré avec une collection de teeshirts en coton bio avec des imprimés originaux.
 
L’offre s’est ensuite étoffée avec une ligne vestimentaire complète, proposant dans un large choix de tailles (du 36 au 52), des pièces adaptées à tous âges. La notion de bien-être prime, « on vit dans le vêtement » commente la dirigeante de l’entreprise en évoquant la douceur des matières naturelles. Côté inspiration, les coupes féminines, très ajustées tout en libérant le mouvement, revisitent les années 30 ou 60, deux époques de rupture au niveau de l’art et modèle de société. Ce n’est pas la seule source. Cécile Azem de par son goût pour l’architecture et les arts appliqués, imagine des coupes et assemblages audacieux, structurant avantageusement les silhouettes.

Diffusée par les boutiques multimarques (à Toulouse, Aux fées de la création, rue Cujas), via la e-boutique en propre et les sites de créateurs ou du made in France, Eros et Agape prépare le défilé d’avril qui se déroulera dans le parc du château de Colomiers. Deux manifestations sont prévues, la présentation de la saison automne hiver 2013 aux professionnels et la collection été 2012 dévoilée aux particuliers. Sur l’année prochaine, prédomineront les imprimés sur soie, avec des motifs conçus par la styliste toulousaine.

Quelle expérience tirer après plus d’un an d’activité ? « En fait, les clientes apprécient le service et la relation de proximité » relate Cécile Azem, sollicitée sur du conseil personnalisée, de l’adaptation sur mesure…

Si la fabrication et l’aspect design sont bien maîtrisés, la dirigeante d’Egos et Agape souhaite monter en puissance au plan commercial en étoffant le réseau de distribution, la vente multicanal.

Emma Bao
Diffusé le 24 février 2012

Un parcours atypique  

Titulaire d’un baccalauréat scientifique, Cécile Azem a intégré le premier cycle de l’école d’architecture, optant ensuite pour un cursus arts plastiques. Sa licence décrochée, elle rejoint l’école de la Chambre syndicale de la couture parisienne afin de se former à la mode, « de A à Z » commente t’-elle en évoquant les divers stages effectués dans les grandes maisons comme Givenchy, Montana, Lolita Lempicka…Une fois le diplôme obtenu, c’est chez Ventilo qu’elle démarrera sa vie professionnelle. Pour décider ensuite d’un retour à Toulouse avec la création de sa propre marque !