HABILLEMENT TECHNIQUE : Paul Boyé Technologies assure la fonction habillement pour la Gendarmerie nationale


De g. à d.: Phillippe Boyé, DG et Jacques Boyé, Pdt.



La Gendarmerie nationale est la seule administration à avoir entièrement externalisé la gestion de la fonction habillement et c’est Paul Boyé Technologies qui a remporté ce marché courant sur 6 ans et renouvelable au terme de 3 ans. Espérant gagner le nouvel appel d’offres, la PME toulousaine a présenté l’organisation de son centre logistique implanté à Labarthe-sur-Lèze, dans les anciens locaux de la Camif qui ont fait l’objet d’un réaménagement. Cet établissement de 12 000 m2 qui emploie 83 personnes traite les commandes individuelles de 120 000 gendarmes nationaux et les expédie directement dans les gendarmeries de France et d’Outre-Mer. Dans le catalogue des produits (57 000 références !) figurent les tenues des corps spécialisés (motocyclistes, maintien de l’ordre, montagne, hélicoptère, maritime).

Les militaires qui disposent d’un « carnet à points » (en remplacement de l’ancienne dotation financière) sélectionnent leurs vêtements ainsi que les effets d’uniformes, coiffes, insignes…sur un site dédié (www.vetigend.fr). Un second (www.gendstore.fr) permet de réaliser des achats sur deniers personnels dans une gamme d’articles élargie. Au quotidien, sont expédiés 2000 à 5000 colis. Paul Boyé Technologies intervient avec une offre globale, de la fabrication à la distribution. Après avoir défini et évalué les besoins de la Gendarmerie nationale, la société conçoit dans ses usines une partie du trousseau, le reste étant sous-traité à des fournisseurs agréés. Ayant relocalisé une partie de l’activité, la PME privilégie le made in France qui estampille 60% des produits quittant le centre logistique. Elle fait travailler 67 fournisseurs dans des secteurs très variés (la maille, les tisseurs, les chaussures, les coiffures, les  insignes et écussons métalliques ou brodés, la passementerie, les gants…).

En tant que spécialiste de l’uniforme et de l’équipement de protection individuelle (EPI), Paul Boyé s’est aussi positionné sur le maintien en condition opérationnelle (MCO). Une unité spécifique réalise cette prestation d’entretien, réparation et traçabilité au sein du centre de Labarthe-sur-Lèze.  La Gendarmerie nationale, les services départementaux d’incendie et secours, les armées, le CEA, les industries… font partie des donneurs d’ordres sur ce segment.

Pour boucler le cycle, l’entreprise intervient sur la fin de vie des produits. Une partie est réutilisable (réseau vente/friperie), une autre est valorisée (effilochage…), le reste part en incinération (réutilisation des cendres en cimenterie…).

Grâce à l’expertise développée pour satisfaire la Gendarmerie nationale, Paul Boyé Technologies compte remporter d’autres marchés d’externalisation de la fonction habillement tels la Poste, la Ratp ou la Police.