Henry Mathon, directeur général de la Mutuelle Prévifrance :

Entreprises Occitanie : Les tarifs des complémentaires santé vont-ils continuer à augmenter dans la perspective du reste à charge zéro sur l’optique, le dentaire et les audioprothèses ?

Henry Mathon, directeur général de Prévifrance :

Les tarifs des complémentaires santé en France en 2019 vont progresser en 2019 dans une fourchette entre 3 et 5% en raison de l’augmentation structurelle du coût de la santé publique. La mise en place du reste à charge zéro sans augmentation des complémentaires santé est une illusion.  D’après les simulations, cela se traduirait  par des hausses supplémentaires entre 5 et 9%. Il y aura des effets d’aubaine avec des comportements de sur-consommation. Certains adhérents pourraient renoncer à leurs complémentaires. Les retraités seront les plus touchés. Pour l’Etat, ce n’est pas forcément une mesure négative car l’assiette de la taxe en s’élargissant va augmenter les prélèvements. Pour le dentaire, l’augmentation des soins conservateurs va dans le bon sens  en privilégiant les actes de prévention (Détartrage, caries…) aujourd’hui sous-valorisés. Suite à  l’accord avec les organisations professionnelles de dentistes,  cette mesure sera financée sur cinq ans par la sécurité sociale (700M€) et les complémentaires (500 M€). C’est un vase communicant, le consommateur paye au final.

La prévention est-elle un thème qui mobilise les organismes complémentaires ?