HMT développe des exosquelettes pour le BTP, l’aéronautique…

L'équipe d'HMT avec des exosquelettes

Plusieurs sociétés françaises des secteurs de la forge, de l’aéronautique, pharmaceutique, du BTP ont fait appel à la startup tarbaise HMT (Human Mechanical Technologies) pour développer un exosquelette dédié. Ces équipements viennent aider les personnes à porter des charges lourdes, prévenir les TMS, les troubles musculo-squelettiques qui naissent des postures pénibles comme le travail en hauteur, répétitif.

« On vient améliorer les conditions de travail. Nous arrivons à diminuer le tonnage par jour soulevé par les personnes » indique Kevin Regi, le président de HMT. Six ingénieurs de l’Enit de Tarbes sont à l’origine de l’entreprise créée en mai 2017 suite à des projets étudiants et trois concours remportés en 2016. Si au départ le médical était la cible prioritaire, HMT s’est rapidement focalisée sur le développement de solutions pour l’industrie, la logistique…

« Les exosquelettes sont par exemple bien adaptés à l’usine 4.0 car tout ne peut pas être automatisé, l’homme a encore toute sa place ».

HMT s’appuie, sur l’Enit et le Lycée technique Jean Dupuy de Tarbes en R & D dans la mise au point des prototypes, sur l’expertise d’un bureau d’études dans le textile.

« Les technologies avancent vite. Nous avons divisé le poids de nos exosquelettes par deux passant de 7kg à 3 kg environ. Nos produit vont continuer à évoluer par exemple avec l’arrivée de seconde peau et d’autres technologies pour toujours faire mieux ».