Hygia Care numérise et industrialise le parcours de santé du patient

Pierre-Jean Brousset, fondateur dirigeant d’Eole Consulting

Rendez-vous à la Grande Tribune du Medef  Haute-Garonne le 11 avril 2019 au Domaine de Preissac pour la 1ère présentation de « l’Hygia Pulse », un fauteuil instrumenté connecté où le patient dans la salle d’attente du généraliste capte ses constantes médicales en  prenant sa tension, sa température, son pouls, son poids, le taux d’oxygène dans le sang et répond à un chatbot en quelques minutes. C’est l’un des composants des services développés par une startup, Hygia Care qui ambitionne de numériser et industrialiser le parcours de santé.

 

 A l’origine du projet, un chef d’entreprise, Pierre-Jean Brousset, fondateur dirigeant d’Eole Consulting, une Entreprise de services numériques (ESN) implantée à Blagnac au Burolines à une centaine de mètres de l’Aéroport, où est incubé le projet. «On s’inscrit dans le Plan santé du gouvernement pour répondre à un triple enjeu : augmenter le temps médical des médecins qui consacre en moyenne aujourd’hui moins de 15 mn par patient, fluidifier son parcours de santé tout en garantissant une meilleure qualité et la sécurité des données personnelles » explique PJ. Brousset. Face à l’extension des déserts médicaux, le vieillissement de la population toujours plus consommatrice de soins, la pénurie de compétences, le numérique est en train de changer les pratiques. En jumelant la prise des constantes du malade et la prescription, l’idée est de gagner 7 à 8 mn de temps médical supplémentaires par patient. En moyenne un médecin réalise entre 35 et 40 visites par jour.

Les premiers tests réalisés avec des médecins, des patients, le concours de la junior entreprise de TBS, sont positifs. « Ce sont les patients qui vont inciter les médecins à s’équiper » en pariant sur une prescription plus performante. Hygia Care va sécuriser le stockage des données au standard de santé FHIR, (Fast Healthcare Interoperable Ressources) qui s’interfacera avec le Dossier médical personnel, (DMP), les logiciels de gestion des cabinets médicaux. « Le malade deviendra le capitaine de santé via son smartphone, sa tablette » indique PJ. Brousset. Tout un environnement logiciel est ou sera produit pour par exemple rappeler à la personne une vaccination. Hygia Care compte adresser le marché des généralistes, des spécialistes, de la télémédecine, des Ephad, des pharmacies. PJ. Brousset étudie  le projet depuis deux ans en collaborant notamment avec le MiPih, le groupement d’intérêt public dédié aux systèmes d’information des hôpitaux, l’Isis, l’école d’ingénieurs de Castres spécialisée dans l’eSanté. En mai 2018, Hygia Care est créé avec les 1ers travaux sur un plateau au sein d’Eole Consulting. La startup emploie une dizaine de salariés, une quinzaine de recrutements sont prévus en 2020. Le directeur industriel vient d’être embauché. Avec ses associés, PJ. Brousset prévoit d’investir deux millions d’euros dans l’aventure et souhaite confier la fabrication de l’hygia Pulse à des entreprises régionales. « Ce projet passionne nos collaborateurs. Le vrai secret du succès c’est l’enthousiasme » conclue le dirigeant.

 

Eole Consulting, une belle croissance ininterrompue

 

Eole Consulting surfe excellemment bien sur la vague numérique. Parti de zéro à sa création le 3 avril 2012, l’ex-directeur régional de Logica a bâti une ESN qui emploie aujourd’hui 200 salariés pour un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros. « Nous avons été classés par les Echos au sein des 500 premières sociétés en croissance entre 2014 et 2017 à la 236ème places avec une croissance annuelle d’environ 35% » précise PJ. Brousset. A l’horizon 2023, Eole Consulting devrait rejoindre les 50 millions d’euros par croissance organique et externe. Eole Consulting travaille avec une quarantaine de clients pour l’essentiel des grands comptes de tous les secteurs d’activité. Les équipes interviennent entre autres sur l’environnement SAP, la digitalisation, la business intelligence, les infrastructures, les systèmes et réseaux avec des projets menés au sein d’Eole Consulting. « Ce qui nous motive ce n’est pas l’argent mais  l’envie de créer, la réalisation de soi, le partage avec les équipes. Nous sommes dans un pays hyper privilégié si on compare avec le reste du monde » relate PJ. Brousset qu’anime une passion pour les voyages et notamment le continent africain.