I Trust. De l'IA pour détecter les menaces d'attaque

Jean-Nicolas Piotrowski, dirigeant d'ITrust.

Le spécialiste toulousain de la cybersécurité ITrust a monté un laboratoire IA pour développer ses solutions de détection intelligentes.

En attendant la concrétisation de son projet de campus, ITrust déménage au mois de décembre route d’Espagne pour pouvoir accueillir son équipe qui n’en finit pas de grandir (48 collaborateurs aujourd’hui, une dizaine de recrutements en cours). L’année 2019 aura été dense pour l’entreprise qui atteint un CA de 4 M€ cette année :  une levée de fonds de 2 M€ (avec notamment l’entrée au capital de Scopelec) en février dernier et l’acquisition de la PME irlandaise 4Securitas il y a deux mois. Troisième évènement important : la nouvelle version de Reveelium, son produit phare (60 % du CA) depuis novembre. Ce moteur d’analyse comportementale détecte les signaux faibles et les anomalies au sein des systèmes d’information.  La nouvelle version augmente sa capacité de détection des malveillances, grâce à l’intégration de quatre nouveaux algorithmes mathématiques. « Nous avons affiné nos algorithmes pour analyser les comportements des salariés, l’espionnage économique, la fraude interne et le vol de connaissances », explique Jean-Nicolas Piotrowski. « Avec l’IA, on fait en deux mois ce que l’on faisait en 15 ans. La priorisation obtenue grâce à ces technologies est très intéressante et nous permet de limiter le nombre d’alertes. A travers le scoring des données et le machine learning on obtient une vision nouvelle et l’on voit des choses que l’on ne voyait pas avant», explique l’expert.

Des boxes pour les PME
Pour organiser la R&D, un laboratoire de l’IA a été constitué au sein de l’entreprise. Celui-ci regroupe 25 développeurs chercheurs et des partenaires (collectivités, entreprises, institutions publiques). Son objectif : affiner les modèles de détection sur des SOC métiers (Security Operation Center). Par exemple, la supervision dans la santé, la défense, la finance, l’IoT. La box de sécurité mise en place avec Scopelec (en charge de sa commercialisation) est un des fruits du travail de ce laboratoire : une quarantaine de boxes ont déjà été installées en seulement trois mois. Une version 2 s’annonce dès ce mois de décembre. Un projet est aussi en cours de réalisation avec une mégapole française, dans le domaine de la protection des citoyens. Ce laboratoire IA représente les trois quarts de l’activité R&D d’ITrust.