Icade conduit 100% de ses projets en BIM  dont Latécoère

Le futur siège de Latécoère sur 12500 m2

Depuis 2015, toutes les opérations lancées par l’opérateur immobilier Icade sont menées en BIM, des études, sur le chantier  jusqu’à l’exploitation du bâtiment. C’est le cas du projet  de réaménagement du site Latécoère de Périole au centre-ville de Toulouse.

La première phase du projet vise la construction de 12 750 m2 qui abritera les siège social de l’équipementier aéronautique avec des bureaux et une maison commune (salle de sport, restauration, salon VIP). Icade est à la fois investisseur promoteur et confiera la propriété à sa foncière qui l’exploitera en la louant à Latécoère. Le projet a été lancé en juillet 2018 pour une livraison deux ans après. Le maître d’ouvrage a confié la conception au cabinet d’architecte parisien Brenac & Gonzalez associé avec le cabinet régional Martini, le bureau d’études au Betem et Addenda pour les études environnementales. La double certification HQE Breem Very Good est attendue pour un projet de 25 millions d’euros.

« Le BIM est un vrai plus. Dès la conception, on peut simuler l’impact réel du bâtiment dans son environnement, tout au long de l’année. Pendant son exploitation la maquette numérique devient la référence digitalisée qui vivra en permanence. Pour le logement, la digitalisation devient une aide à la vente pour aider le client à choisir ses équipements » relate Jérôme Métais, chef de projet développement à la direction régionale Midi-Pyrénées d’Icade qui travaille en binôme avec Mathieu Azam, chef de projet opérationnel, sur le dossier Latécoère. L’opérateur immobilier n’a pas trop de doute sur les effets positifs du BIM même si les retours d’expérience n’ont pas encore été mesurés précisément car les premiers chantiers opérés en BIM s’achèvent sur 2019-2020.  En 2005, Icade avait construit l’un des premiers bâtiments tertiaires avec une certification environnementale devenue quasi obligatoire pour décrocher l’aval des investisseurs. « Le BIM deviendra la norme à l’image de l’environnement qui a permis de réduire les charges. Sur le projet Cap Constellation à Blagnac, le chauffage fonctionne 6 jours par an en moyenne comme l’avait indiqué les études en simulation. Le BIM c’est de l’investissement complémentaire au départ des projets mais qui s’amorti dans le temps. Certes il y aura toujours des aléas dans le bâtiment comme la météo mais déjà le BIM offre une meilleure visibilité pour tous les acteurs de l’acte de construire».