INFORMATIQUE/VIRTUALISATION : Gosis déploie des Cloud Computing de proximité, adaptés aux PME et TPE

 

Rare PME indépendante positionnée exclusivement sur l’activité du Cloud Computing, Gosis se démarque des autres opérateurs sur plusieurs fronts : une culture informatique orientée usages, l’hébergement des données à proximité des clients, un modèle économique créateur d’emplois dans les régions et de valeur ajoutée.

Fondée par Christophe Lefevre et Olivier Lefebvre, l’entreprise implantée à Toulouse, Paris et Mende (en Lozère), a su rassembler autour d’elle plusieurs partenaires dont Cisco, Microsoft, Pillar Data, ITrust…De quoi structurer une offre d’externalisation du système d’information proposant aux PME une informatique de haute performance, sécurisée et proche des clients.

Pourquoi migrer vers le Cloud ? En fait les avantages sont multiples, expliquent les dirigeants de Gosis. La virtualisation libère du cash en s’affranchissant des achats informatiques. Cette décision dégage du temps, les ressources affectées à l’informatique n’ont plus à s’investir dans la maintenance (1). Les équipes informatiques peuvent se consacrer aux applications, intervenir en conseil et support aux utilisateurs.

Autre atout, la sécurisation des données et l’évolution des logiciels. La société qui externalise son SI n’a plus à se soucier du stockage ni de l’obsolescence de son matériel. Les datas sont abritées dans les Cloud de Gosis basés dans les régions et font l’objet d’une duplication inter sites.

Faisant primer le service sur la technologie, cet opérateur national qui devrait devenir européen dès septembre prochain, incite certes les PME à faire basculer sur le Cloud leurs applications. Mais la prestation va bien au-delà en mettant à leur disposition sur le Cloud des solutions logicielles qu’elles exploiteront selon leurs besoins avec un paiement à l’usage et sans engagement. Cette opportunité accessible d’ici quelques semaines est le fruit de partenariats noués avec différents éditeurs.

Parmi les événements d’actualité, Gosis procède en ce moment à une levée de fonds, misant sur 400 000 à 700 000 euros. De quoi accélérer le maillage national et européen en îlots de cloud et accompagner la montée en puissance commerciale. La PME a déjà enregistré 150 000 euros de pré-commandes depuis janvier, 1 million d’euros d’affaires sont en discussion. « Nous ciblons les PME et ETI, toutes les structures équipées de 2 à 250 serveurs physiques » indique Christophe Lefevre. La commercialisation est assurée par des revendeurs locaux (des SSII, des distributeurs produits des intégrateurs télécoms…). Le réseau (une trentaine de points de vente) est en cours de déploiement.

Un Cloud Computing sera prochainement établi sur l’agglomération toulousaine. Ce sont des infrastructures et logiciels spécialement conçus pour la virtualisation des SI.

Gosis a deux équipements de ce type opérationnels. Ce sont des investissements lourds, chaque unité oscillant entre 2 et 3 Meuros !

(1)          : D’après une étude, les équipes informatiques d’une entreprise passent 70% de leur temps à gérer des problèmes de maintenance.

 

 

Emma Bao
Diffusé le 24-04-2011 

Encadré

L’offre  Cloud Computing Gosis

L’entreprise qui externalise son informatique n’a plus qu’un abonnement à payer sans engagement de durée. Pour tester la formule, Gosis permet à ses prospects de tester l’application de leur choix sur le Cloud gratuitement pendant 60 jours. Le client achète de la puissance de calcul à la carte. Si l’abonnement moyen mensuel au Cloud Computing Gosis tourne autour des 2000 euros, le ticket d’entrée est bien en dessous. Une PME faisant migrer une dizaine de serveurs pourra par exemple accéder à la prestation pour 400 euros/mois. En fait, l’offre s’articule autour de trois axes principaux d’usage que sont le nombre de VM (machines virtuelles), l’espace de stockage au GO (gigaoctet) et les logiciels de virtualisation. « Nous arrivons sur le marché avec une formule très compétitive en prix avec une qualité de services garantie à 100%, l’implantation de Cloud de proximité contribue à la réduction des coûts de location » résume Christophe Lefevre.

Encadré

 Innover avec le logiciel SIED

Gosis a mobilisé 300 000 euros de financements d’Oséo et de l’Europe pour le développement de SIED (système d’information éco-dynamique). La première version sortira en juin et après une phase de test auprès d’un panel de clients, la commercialisation sera lancée début 2012. Ce logiciel permet d’automatiser la migration des SI vers le Cloud. Il assure également un suivi continu en temps réel des gains techniques, financiers et de l’empreinte carbone des abonnés au Cloud. SIED fait partie des applications que les abonnés au Cloud Computing Gosis pourront utiliser. L’outil sera aussi distribué en mode OEM, ciblant les grandes entreprises dont les éditeurs et les constructeurs de matériels.

Tout client à un Cloud pourra via cette solution disposer d’un tableau de bord des économies générées y compris des acquis en matière d’environnement.