INJECTION PLASTIQUE : MPM enrichit le métier avec plus de connectique et d’électronique dans ses produits

 

Cet injecteur plastique qui allie activité de sous-traitance et conception de produits propres,  enrichit en permanence ses savoir-faire en maîtrisant de nouveaux matériaux mais aussi en intégrant à ses produits de l’électronique et de la connectivité. Si la maison mère, Etienne Lacroix Group alimente une partie du carnet des commandes, MPM a bien diversifié ses activités, adressant des secteurs variés tels le bâtiment, l’aéronautique, le médical…

Equipée d’un BE intervenant en design, simulation, calculs mécaniques, l’entreprise peut être sollicitée sur de la prestation globale ou en partenariat sur certains projets industriels. « L’idée étant d’apporter toujours plus de valeur ajoutée à nos clients» complète Nathalie Hackenberger, directeur général opérationnel en citant de nouveaux marchés confiés par les équipementiers dont Stelia Aerospace. Ainsi, depuis deux ans, la PME fabrique des pièces pour cabine avion (éléments de siège dont les molettes de réglage, les accoudoirs, des rangements plastiques pour les fauteuils de la  1ere et business class, les capots vidéo…). Un segment qui complète bien l’autre volet sur lequel est présent de longue date ce plasturgiste toulousain à savoir des pièces pour les systèmes de traitement et climatisation de l’air des aéronefs.

Dans le médical, la société compte plusieurs références que ce soit sur du matériel dentaire ou des instruments scientifiques (façades d’analyseurs sanguins…). Quant aux fermetures pour le bâtiment, l’évolution de l’offre est d’actualité, le champ des possibles étant très large. On peut adjoindre aux pièces plastiques des applications autour de l’internet des objets, de la sécurité (dispositifs anti-intrusion…). « Nous pouvons aussi fonctionnaliser le plastique avec des hublots de portes de garage anti-condensation, antimicrobien,…» souligne Nathalie Hackenberger en évoquant la possibilité d’inclure sur d’autres produits plastiques des traceurs anti-contrefaçon. Sur le métier du volet (roulant ou battant), des persiennes, des fenêtres aluminium, MPM a su gagner la confiance de nombreux donneurs d’ordres dont Technal en premier lieu.

En parallèle, la PME a breveté plusieurs solutions innovantes ciblant l’aide à la personne mais aussi un public plus large. Des plots podotactiles faciles à poser par les professionnels, avertissent d’un danger (présence d’escaliers…). Pour pallier un handicap, améliorer la posture au travail, un repose-bras mobile (le Jumbo Rest) a été mis au point. Ergonomique et au design épuré, cette solution intéresse les aménageurs de bureaux,  les entreprises et tous ceux qui veulent plus de confort devant leur ordinateur !

Emma Bao
Diffusé le 1er mai 2016
 

A retenir

-Effectif : 75 salariés

-CA 2015 : 15,6 M€

-MPM est membre du pôle Aerospace Valley, du syndicat professionnel Allizé Plasturgie, du Syndicat National de la Fermeture, de la Protection Solaire et des professions Associées (le SNFPSA) 

Une R&D sur les matériaux biodégradables

Retenue par la DGA dans le cadre du dispositif Rapid, MPM conduit un projet de recherche avec NaturePlast afin de développer des matériaux biodégradables mais à déclenchement contrôlé ! Démarré en octobre 2015, ce programme s’étale sur 42 mois.