INNOVATION : le CHUPIGLASS, un verre en glace produit à l'echelle industrielle !

Glacière de Portet, bien connue sous sa marque commerciale Geladoc, lance cet été une première mondiale avec les Chupiglass. La PME a mis au point un outil capable de produire 10 000 petits verres en glace par jour !

Un moyen de déguster par exemple sa vodka à bonne température avec les nouvelles sensations que procure l’effet glaçon. « C’est ludique, festif et pratique » résume Max Courdy le dirigeant de l’entreprise, en évoquant l’engouement du public lors de la présentation du Chupiglass au dernier salon Vinexpo organisé à Bordeaux. Le concept a aussi été testé avec succès dans certains établissements branchés de la nuit toulousaine, des lieux  férus de nouveautés.

Cette offre originale intéresse plusieurs segments de marché, les circuits de la « nuit », les traiteurs,  les restaurateurs sur de l’événementiel, la grande distribution… Un packaging a été pensé pour le grand public. Des barquettes de 20 unités seront proposées en GMS. Marque déposée, le Chupiglass devrait rapidement envahir l’univers de la grande consommation, espère Max Courdy.

D’ici quelques mois, le grand Sud de la France devrait être couvert, suivi d’une distribution nationale et de l’exportation. Sur les marchés extérieurs, l’entreprise toulousaine se positionne  à la fois sur la fourniture de verres en glace et l’installation de chaînes de conditionnement clé en main. Des contacts ont été pris avec des opérateurs des pays de l’Est et des Amériques.

La fabrication à l’échelle industrielle des Chupiglass est un défi technologique que Glacière de Portet a pu relever grâce au savoir-faire acquis dans le traitement de la glace. Le projet  a bénéficié du soutien de MPI via une PTR.

Le faible impact environnemental de cet article devrait contribuer à son succès. Conçu à partir de l’eau de la ville, le produit fondu est aisément recyclable, ne serait ce que pour l’arrosage des plantes ! Il peut aussi servir de désaltérant et être sucé ou croqué tel un glaçon.

 

 

Sur le site Geladoc, la vente en ligne de glaçons, de glace carbonique, de blocs et paillettes de glace.

Elle est la seule société en France à avoir osé le faire. Glacière de Portet vend depuis 2003 des glaçons en ligne ! Sur le site de sa marque commerciale Geladoc, on peut commander une gamme variée de produits : des sacs de paillettes (5 et 20 kg), des barres (10 kg) et  blocs de glace (2,5 kg), des sacs de glaçons (1-5-20 kg).

Des packs fraîcheur pour refroidir 50 bouteilles et des minipacks (calculés pour 15) sont proposés en ligne.

Emballés dans des caisses polystyrène, les articles sont maintenus au froid via de la glace carbonique. Cette dernière est également distribuée sur la toile, sous différents formats.

L’entreprise fondée en 1963 a franchi plusieurs paliers successifs. Ayant démarré l’activité par la diffusion de barres de glace à usage alimentaire, la société s’est diversifiée avec la glace écaille destinée entre autres à la conservation du poisson. En reprenant cette affaire en 1986, Max Courdy a mis en place une unité dédiée aux glaçons. A l’approche de l’année 2000, il étoffera son offre avec la glace carbonique, devenant le plus important fournisseur du grand Sud. Cette matière est utilisée dans le domaine de la santé (transport de sang, prélèvements…), la viticulture (pour ralentir la fermentation des raisins et éviter l’oxydation), l’industrie chimique, le transport à basse température, l’aéronautique, le nettoyage…Linde Gaz, le fournisseur de CO2 est aussi un client régulier de la société sur ce type de produit. L’introduction des Chupiglass au catalogue devrait booster le chiffre d’affaires qui en 2009 a atteint les 560 000 euros.

-Effectifs : 12 à 15 personnes en pleine saison.

-L’entreprise dispose d’un dépôt à Andernos-les-Bains, près du bassin d’Arcachon

-production de Chupiglass prévue : 7,5 Millions/an