INNOVATION : Midi-Pyrénées bien dotée avec 3 plateformes d’innovation présélectionnées

Innovation

Midi-Pyrénées bien dotée avec 3 plateformes d’innovation présélectionnées

 

La DGCIS et la Caisse des Dépôts ont retenu en France 17 plateformes d’innovation dont 3 localisées en Midi-Pyrénées : e-santé, Fahrenheit et Odyssey. « C’est un excellent score pour la région qui couronne le fait d’avoir joué tous ensemble», a souligné d’entrée de jeu Gilbert Casamatta, Président du PRES.

En présence d’une nombreuse assemblée, les porteurs des projets ont présenté à la CCIT les enjeux, les objectifs et le fonctionnement de ces structures qui prendront la forme juridique de SAS en ce qui concerne la thermique et la chimie verte ; la plateforme e-santé, rebaptisée Platinn-eS devrait opter pour le modèle de la société coopérative d’intérêt collectif.

La thermique avec Farenheit

Bruno Desaunettes, dirigeant d’Epsilon et porteur du projet de la plateforme d’innovation thermique a insisté sur la vocation de Fahrenheit  à savoir mettre à la portée des PME des moyens dans un domaine qui n’est pas le cœur de métier d’une entreprise. Les besoins iront grandissants avec la miniaturisation des systèmes, des puissances plus fortes…et de nouvelles technologies pour l’habitat intelligent (domotique, smart building…), les transports plus électriques (gestion des batteries…), la santé (fiabilité des implants, robots chirurgicaux…). La formation en thermique fait aussi partie des orientations de cette plateforme initiée par les deux régions Midi-Pyrénées et Aquitaine. Le projet représente 150 emplois sur 3 ans. En chiffres, Fahrenheit mobilise en investissements 3,1 Meuros  et 6,7 en fonctionnement. L’Etat apporte un soutien de 3,8 Meuros. La plateforme devrait générer 6 Meuros de fonds propres. 34 membres ont soutenu sa constitution, un comité de pilotage a été mis en place avec une feuille de route pour 4 groupes de travail.

En terme d’ouverture internationale, les premiers contacts sont engagés avec le Canada.

La chimie verte avec Odyssey O2C

Gérard Villarem a détaillé le projet Odyssey O2C destiné au fractionnement végétal, une étape indispensable pour valoriser les produits agricoles non alimentaires. Le LCA (laboratoire de chimie agro-industrielle), le Catar (Critt Agroressources) sont impliqués dans cette plateforme qui assurera le prétraitement de la matière végétale, la production de bio-molécules bio-sourcées. L’objectif est d’atteindre par fractionnement et reformation 50 à 100 kilos/heure, sortir des actifs pour les arômes, la cosmétique, la peinture…Les produits fibreux pourront ensuite être testés et prédéveloppés par Agromat à Tarbes, une halle à disposition des entreprises souhaitant industrialiser des pièces en agromatériaux. La MEPI, la Maison européenne des procédés innovants est aussi partie prenante d’Odyssey.

Cette plateforme prévoit un budget de 8 Meuros pour les équipements et 13,2 pour les bâtiments et le fonctionnement.

La e-santé avec Platinn-eS

 

Midi-Pyrénées a été choisie par le ministère de l’Industrie aux côtés de 3 autres régions (Limousin, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur) pour la création en octobre 2009 du Centre National de Référence (CNR) « Santé à domicile et autonomie ». Ce dernier s’appuie sur un réseau de Centres experts en région ; Toulouse porte le Centre e-santé (1) devenu Platinn-eS. Comme l’a souligné sa directrice Anne Deck, la viabilité des projets économiques liés à cette activité nécessite un engagement financier de la part des acteurs de la protection sociale. Ce qui sera en partie corrélé au retour sur investissement (le maintien à domicile des patients et des personnes dépendantes étant une alternative plus économe et plébiscitée par le public concerné). La plateforme qui accompagne déjà de nombreux projets (cf EMP novembre 2010), fonctionne sur la base d’une mutualisation des ressources.

 (1) : Ce dernier rassemble plusieurs acteurs amenés à travailler de concert, autour de projets e-santé : les collectivités, les établissements de santé et professionnels libéraux, la recherche et la formation, la protection sociale, l’industrie et le patient au domicile et en mobilité.

Emma BAO
Diffusé le 26 janvier 2011