INTERNET DES OBJETS : Ludovic Le Moan : « notre déploiement international se réalisera via Sigfox network opérator »


En 3 ans d’existence, Sigfox a développé la technologie et couvert la France d’un réseau cellulaire bas débit destiné à l’internet des objets. Avec un millier de relais, l’ensemble du territoire a été maillé, le système est pleinement opérationnel et impulse le marché du M2M à bas coût et économe d’énergie. Cette étape franchie, le fondateur dirigeant de la société, Ludovic Le Moan, évoque la structuration progressive de la filière en amont et aval du métier de Sigfox ainsi que le modèle économique mis en place pour accélérer l’internationalisation du réseau.

EMP : Comment réaliser rapidement une couverture mondiale ?

Ludovic Le Moan : Nos clients industriels, issus de l’automobile, de la sécurité, de l’électroménager…ont besoin d’une infrastructure sur plusieurs continents où sont présents leurs produits. Plutôt que de procéder nous-mêmes à l’installation du réseau, nous avons choisi l’approche SNO (Sigfox Nework Opérator). Dans chaque pays, nous sélectionnons un acteur chargé d’implanter le réseau. Les profils sont variés,  il peut s’agir d’un opérateur de téléphonie mobile, d’un industriel de la sécurité, d’un spécialiste des infrastructures…Selon la taille du territoire à équiper, l’investissement oscille entre 10 et 20 M€ pour le licencié SNO. Nous allons par ce biais effectuer rapidement le maillage de l’Espagne et de l’Angleterre. Nous bénéficions d’une avance Coface pour prendre position dans 60 pays d’ici 5 ans !

EMP : Quel est le retour financier pour Sigfox ?

L. Le Moan : La société retenue s’acquitte d’une licence. Nous lui vendons par ailleurs les stations de base (le hardware et les antennes) et l’accompagnons dans la pose du réseau. Sigfox récupère également 40% du chiffre d’affaires lié aux connexions. L’opérateur SNO exploitera divers applications et services générateurs de valeur ajoutée.

EMP : Comment construisez-vous l’éco-système autour de votre technologie ?

L. Le Moan : Nous avons noué des liens avec les sociétés d’électronique comme Texas Instruments, STO Micro, Silicon Labs, Telit…qui incorporent notre solution dans leurs produits. Nous avons engagé une collaboration avec  une vingtaine d’intégrateurs, nous comptons consolider ce pool grâce aux « partners days » organisés une fois par mois dans différents pays tels la Belgique, l’Espagne, la Hollande, l’Angleterre, la Chine...Lors de ces manifestations qui rassemblent une trentaine d’entreprises, nous présentons notre offre assortie d’un kit de développement Sigfox. Pour sensibiliser les industriels, nous avons posé quelques antennes à Shanghai et dans la Silicon Valley, des démonstrateurs qui apportent la preuve de la fiabilité et qualité de notre réseau.

Les fournisseurs de services sont bien entendu dans la boucle. Dans notre portefeuille clients, nous avons des donneurs d’ordres variés comme Clear Channel, des assureurs…

EMP : Vous jouez aussi un rôle moteur au sein de la Tic Valley pour activer l’internet des objets ?

L. Le Moan : Nous encourageons la création de start-up comme Sencitee (capteurs environnementaux pour les villes), Colinky (objets connectés grand public)…Dans le bâtiment, sont hébergées des PME du M2M particulièrement dynamiques comme Intesens, Axible Technologies…

EMP : Vos axes de R&D ?

L. Le Moan : Nous souhaitons réduire encore la consommation d’énergie du réseau, le coût du modem  et de la connexion avec l’objectif d’atteindre la quasi-gratuité, 1€ pour ce matériel et  30 à 40 centimes annuels par objet connecté! Nous sommes aussi partie prenante de plusieurs projets collaboratifs impliquant entre autres Airbus.

EMP : Envisagez-vous une augmentation de fonds propres ?

L. Le Moan : Nous avons mobilisé 10 M€ en 2012 et projetons cette année une autre levée de fonds. Des moyens qui nous permettront de conforter la R&D, le service commercial et l’équipe support SNO.

Notre chiffre d’affaires a doublé d’une année sur l’autre avec un exercice 2013 qui atteint les 3 M€. Quant aux effectifs, nous avons créé près d’une soixantaine d’emplois. Il y a toute une effervescence au sein de la Tic Valley avec des talents, de la motivation et passion pour l’innovation.

 Emma Bao
Diffusé le 28 janvier 2014

Parcours

Multi-entrepreneur

Il a fondé plusieurs entreprises dans sa vie tant il a le goût d’entrepredre.  Le dirigeant de Sigfox est particulièrement heureux de la réussite de la Tic Valley dont il assure la présidence de l’association. Cette initiative unique en son genre en France est une des composantes clés du quartier numérique toulousain.

A la cinquantaine, ce père de deux enfants se sent parfois trop à l’étroit à Toulouse, à force de voyager, découvrir d’autres horizons et espaces économiques. Quand l’entreprise ne lui happe pas tout son temps, Ludovic Le Moan aime faire du sport pour maintenir la forme.