INTERNET SUR ZONES BLANCHES : Auvéa Ingénierie propose le haut débit partout et pour tous !

Faisant partie des 4 premiers fournisseurs d’accès à Internet en zones blanches, Auvéa Ingénierie enregistre depuis 2008 une forte croissance de l’activité, avec un CA qui est passé de 400 000 euros à près de 3 Meuros cette année. Rare PME indépendante occupant ce rang de leader, l’entreprise maîtrise à la fois les technologies satellitaires (1) et Wimax, proposant des offres commerciales sous la marque Vivéole.
Souvent sollicité par les Conseils généraux et Conseils régionaux financeurs d’infrastructures télécoms, cet acteur toulousain se démarque par son aptitude à intégrer différents modèles économiques et équipements complexes installés par les collectivités locales. « Une capacité d’adaptation qui nous confère un réel avantage concurrentiel » ajoute Alexandre Semenadisse, directeur de la PME, en évoquant l’enjeu final qui est de proposer à l’abonné une solution simple et performante incluant des usages variés. Les particuliers et professionnels bénéficient de prestations équivalentes à celles pratiquées hors fracture numérique. Pour 30 à 40 euros mensuels, Auvéa Ingénierie garantit du très haut débit (jusqu’à 10 mégabits dans certains cas)  avec un bouquet de services associés (TV, téléphonie…). Un optimum qui reste cependant étroitement lié à la nature des infrastructures et réseaux choisis par les collectivités locales. Quelles que soient les technologies retenues, la tendance de fond est à la course au haut débit. De 1 mégabit il y a 2 ans, la moyenne oscille autour de 6 pour aller à 8 début 2012. « Nous travaillons avec des fournisseurs de Wimax et satellites pour atteindre les 20 mégabits à très court terme » confie Alexandre Semenadisse. Des tests sont également en cours sur la mobilité, un développement conduit avec les opérateurs de Wimax.

Les projets en 2012 ? L’entreprise toulousaine bien implantée sur le territoire national prendra position dans les pays francophones. La couverture de la Belgique a déjà démarré. Des opérations de croissance externe ne sont pas exclues que ce soit pour renforcer le rayonnement commercial ou acquérir des savoir-faire complémentaires. 

Consciente de son rôle sociétal, Auvéa Ingénierie est fortement impliquée dans la réduction de la fracture numérique et l’internet pour tous. La PME qui s’investit dans la R&D,  continue à travailler avec le Cnes (2), se mobilisant sur des projets de e-santé et de télémédecine en zone rurale. A titre d’exemple, la PME assure l’accès à Internet du véhicule Diabsat. Elle intervient de manière similaire en faveur de l’Université de Limoges qui dispose d’un bus itinérant chargé de promouvoir la science.

(1)           : Auvéa utilise le satellite Astra et sa solution Astra2Connect.

(2)           : En 2003, Auvéa a remporté un appel d’offres du Cnes sur le concept de « village communicant » expérimenté sur 3 villages tests (sur la Haute-Garonne, l’Ariège et dans l’Aude).

 Emma Bao
Diffusé le 28-11-2011

En notes :

-Dates clés : création d’Auvéa en 2003, déploiement du wifi en zones blanches en 2004, naissance de la marque Vivéole en 2006, rachat d’Oxygène Télécom en 2007 qui devient Auvéa Ingénierie, rencontre avec Astra. En 2008, commercialisation de l’offre « Internet haut débit partout et pour tous », couverture totale des zones blanches haut débit et établissement par l’Etat du « plan numérique 2012 ». En octobre 2009, lancement de la téléphonie satellitaire. Diversification technologique avec le lancement du Wimax dans la région du Limousin.

-CA 2010 : 2 Meuros ; prévisionnel 2011 : 2,8 à 3 Meuros.

-Effectifs : 17 salariés

-Objectif : occuper 25% du marché des zones blanches, des territoires où résident 1 500 000 français.