Intraterra. Philippe Moranne réinvente le forage

 Philippe Moranne, dirigeant de CTIC et créateur de la machine Intraterra.

Le fondateur de CTIC, entreprise toulousaine de chaudronnerie, se diversifie vers l’exploitation de carrière et la géothermie. Les premiers brevets de sa machine de forage  sont déposés, avec des premiers tests annoncés pour début 2020, dans le Sidobre. A plus long terme, Philippe Moranne  veut réinventer le procédé de géothermie  haute température classique.  

 

Derrière l’usine de CTIC, une pièce haute de 17 mètres abrite l’invention de Philippe Moranne, Gadz’Art passionné de technologie qui travaille depuis une dizaine d’années sur la conception de sa pièce de forage. Objet d’au moins quatre brevets, sans aucune antériorité, la machine Intraterra fonctionne avec une carotte géante de 2,1 mètres de diamètre. Signe particulier : sa capacité à extraire des blocs cylindriques qui peuvent ensuite être utilisés dans l’industrie de la pierre ornementale. Autres avantages : avec une verticalisation de la carrière (jusqu’à 5 km sous terre) et donc une réduction de 50 % de sa surface horizontale, on peut facilement effacer l’empreinte visuelle de la carrière. Philippe Moranne  promet aussi des atouts écologiques comme la fin des explosifs, poussières et la diminution du bruit des engins. Il promet aussi une baisse de la part d’extraction des roches non commercialisables, qui peut atteindre aujourd’hui jusqu’à 75 % de la charge. Pour démarrer, la machine réalisera huit forages de 50 mètres de profondeur (les autorisations pour creuser plus profond sont des procédures très longues). Ces premiers tests démarreront dans le Sidobre, grâce à un accord commercial signé avec l’exploitant et le propriétaire de la carrière Granits de Sept Faux. Grâce au nouveau procédé d’extraction proposé par Intraterra, le creusement d’un puit de deux à trois mètres de diamètre de profondeur permettra d’extraire autant de granit qu’une carrière de 10 000 m². Coût du prototype machine : 1,5 M€.

Budget R&D: 3,5 M€
Philippe Moranne a repris l’entreprise CTIC  en 2003. Celle-ci emploie une dizaine de salariés et affiche un chiffre d’affaires de 1M€. Des pièces de tuyauterie et autres éléments pour l’industrie sont réalisés dans cette usine spécialisée dans la chaudronnerie, la découpe (...)