Irrijardin fête ses 30 ans et confirme sa transformation digitale

Du 5 au 8 février dernier se tenait la convention annuelle d’Irrijardin à Bruxelles, durant laquelle les orientations stratégiques de la PME spécialiste des équipements de piscines ont été abordés. Outre le lancement de nouveaux produits, le groupe a annoncé des projets concrets pour accélérer sa transformation digitale.
Par ailleurs, forte d’un chiffre d’affaires enseigne de 89 M€ au 30/09/18, la société qui souffle cette année ses 30 bougies, va ouvrir prochainement 8 nouveaux magasins.

2019 : une année anniversaire riche en projets de croissance
En 2018 le leader français de l’équipement de piscine, spas et arrosage de jardin a vu son chiffre d’affaires progresser de 11,42%. Pour 2019, Irrijardin voit encore plus grand et s’est fixé pour objectif d’atteindre les 100 M€ misant ainsi sur une croissance de plus de 12%.
Sur le plan économique toujours, la PME familiale prévoit de renforcer ses effectifs : 70 postes, dont 40 dans la région Occitanie, sont ainsi à pourvoir. Le réseau Irrijardin, actuellement composé de 85 franchisés, va encore s’agrandir cette année avec l’ouverture prochaine de 8 nouvelles enseignes sur le territoire national. Enfin, gage de la croissance de son activité, un agrandissement de la base logistique au siège, près de Toulouse, est prévue : cette surface va plus que doubler en passant de 3500m2 à 7500m2. Côté spas, Irrijardin prévoit enfin la création d’une zone de test de 1000m2 pouvant accueillir jusqu’à 15 spas avant livraison. Simultanément, le centre de formation spa doublera quant à lui sa surface.

La digitalisation en marche
Lors de la convention annuelle IRRIJARDIN à Bruxelles, qui rassemblait quasiment l’ensemble des 100 magasins du groupe, Michel Koch, co-fondateur de l’institut du Commerce Connecté indiquait être « ravi d’avoir pu partager avec Irrijardin une vision du commerce connecté et ses enjeux pour le retail. Irrijardin a conscience de l’urgence de comprendre les transformations à l’œuvre dans le secteur ! »
L’enseigne accorde en effet une importance particulière à la digitalisation de ses points de vente. Pour relever ce défi, Nicolas de Taeye a été nommé en mars 2018 à la tête de la Direction de la Transformation Digitale et de des Systèmes d’Informations du groupe. Les magasins disposent déjà d’un ensemble d’outils qui permettent aux consommateurs de multiplier les prises de contact avant et après l’achat en magasin.
Pour aller plus loin Nicolas de Taeye et ses équipes travaillent actuellement sur un projet de « piscine intelligente » pour faciliter le quotidien des propriétaires de piscines en leur proposant des objets connectés à forte valeur ajoutée. Ces derniers permettent une analyse et un traitement automatique de l’eau tout en étant plus respectueux de l’environnement grâce à l’optimisation de la consommation d’électricité et de produits chimiques. « A plus long terme, notre projet est de proposer un service « all inclusive » à nos clients, assurant la gestion et la livraison de tous les produits permettant à un particulier d’entretenir sa piscine sans le moindre souci », affirme Nicolas de Taeye.
Enfin, l’enseigne se développe à l’international et ouvrira à la mi-mars son site web espagnol avec pour objectif un chiffre d’affaires de 300K€ pour l’année de lancement. « Le déploiement de ce site web en Espagne fait partie intégrante de notre stratégie de développement à l’international. Appréhender un marché par l’intermédiaire d’un site en ligne permet, en limitant les investissements, de comprendre le comportement et les attentes des clients, celles-ci différant d’un pays à l’autre », explique Nicolas de Taeye. Selon les performances réalisées et le potentiel détecté via ce site internet espagnol, le groupe Irrijardin envisagera à plus long terme des implantations de magasins en Espagne.