José Iriarte : Stradot améliore l’efficacité des parkings avec un robot voiturier

José Iriarte, fondateur de Stradot
Un 1er site pilote dans l'agglomération toulousaine en 2021

C’est un nouveau concept de robot-voiturier que la startup Stradot, est en train de développer. José Iriarte et son équipe ont imaginé un système automatisé de rangement de véhicules au sol particulièrement performant aux heures de pointe, là où les parkings relais par exemple de Tisséo sont saturés, affichent complet. L’automatisation du rangement des véhicules optimise davantage le foncier existant tout en offrant un meilleur service aux usagers.

Ce n’est pas le premier concept de robot voiturier sur la planète. Et certains se souviennent du système Parcoville développé et industrialisé dans les 80-90 à Toulouse et à Decazeville, abandonné par la suite pour des raisons de coûts d’exploitation trop élevés suite aux premiers déploiements (Place Belfort à Toulouse).  Stradot propose un tout autre concept, au sol, très flexible, évolutif.

Les opérations de dépose et rangement des véhicules sont réalisés de façon très rapide par le robot dans l’espace sécurisé du parking. L’usager place son véhicule et le récupère ensuite sans avoir à le déplacer lui-même. L’architecture du système Stradot,