La cleantech Pylote sait détruire les coronavirus sur les surfaces

Loïc Marchin, Pdg de Pylote. ©Pylote. 

La solution antimicrobienne et naturelle développée par Pylote s’avère être aussi efficace dans la lutte contre les coronavirus. Voilà  qui ouvre de nouveaux horizons à la cleantech détentrice d’une solution unique au monde.   

La technologie développée par Pylote est capable de rendre des matériaux tels que le plastique ou le textile antimicrobiens. Cette solution a été récemment validée par le laboratoire Fonderephar (certification Cofrac) pour son efficacité à exterminer les coronavirus, avec un taux de destruction de près de 99,99 % de la souche de coronavirus 229E.

Trois applications produit dans l’immédiat
 La cleantech toulousaine a recentré une offre spéciale covid-19  pour trois applications :  les films adhésifs, la peinture et les membranes de filtration des masques. « Trois produits faciles à mettre en place et clés dans la lutte contre la propagation du virus », explique Loïc Marchin, issu du CNRS et Pdg de Pylote, entreprise fondée en 2009 et installée à Drémil-Lafage. Cette pépite d’une dizaine de personnes et membre du cluster BioMedAlliance a reçu ces deux dernières années des prix élogieux pour sa technologie brevetée unique au monde et naturelle. L’idée : intégrer des microsphères de céramique dans les matériaux. Ces microsphères présentent des propriétés de destruction immédiate des germes et ceci pour la durée de vie du support. 

La solution de Pylote s’intègre dans la matière et on réduit le recours aux nettoyages réguliers des surfaces qui sont lourds à mettre en place et efficaces moins longtemps : la pulvérisation d’un désinfectant peut être plus ou moins bien appliquée et doit être renouvelée. Pourtant bien des éléments comme par exemple les barres, rampes et poignées dans les métros doivent être désinfectés de façon permanente.

Une facile intégration dans les process de production
La préparation de la solution de Pylote a lieu dans les laboratoires de l’entreprise et c’est à travers des partenariats avec des industriels que Pylote déploie sa solution : les fabricants d’emballages ou les fabricants de peinture (un partenariat a déjà eu lieu avec Mapaero pour de la peinture aéronautique) ont déjà intégré cette solution. Les secteurs de la pharmacie, de la cosmétique, de l’agroalimentaire se tournent vers la solution Pylote pour la meilleure conservation possible de leurs produits. Le spécialiste des emballages plastiques alimentaires Curtil ou le groupe Asquan (emballage cosmétique) font partie de ses partenaires. 

Autre avantage de la solution Pylote : son intégration dans la matière est simple à mettre en place et ne vient pas perturber les process de production des matériaux. Et puis la solution est d’origine minérale, naturelle non polluante, ce qui la différencie d’autres procédés chimiques. Maintenant que la technologie a fait ses preuves, l’entreprise peut passer à un développement commercial rapide. La crise du coronavirus pourrait accélérer le processus.