La QVT. Un sujet clé en période de crise

La Qualité de Vie au Travail (QVT) fait partie des axes forts du Medef national. L’organisation patronale est à l’origine de l’accord national interprofessionnel « Qualité de vie au travail » du 19 juin 2013. A l’échelle locale, le Medef Haute-Garonne conseille et informe ses adhérents sur les outils et la réglementation de cette thématique. Jeudi 3 décembre une matinale a été organisée en partenariat avec l’université Jean Jaurès autour de spécialistes du sujet.  

 

La QVT est un projet qu'il faut inscrire dans le temps, réinterroger en permanence et inclure dans le dialogue social de son entreprise. Un sujet qui doit être porté par la direction de l’entreprise. En ces temps de crise sanitaire où les façons de travailler sont totalement bouleversées, le sujet a pu prendre le dessus pour beaucoup d’entreprises, y compris dans les PME et TPE

Télétravail : un accord pour se poser les bonnes questions
Le télétravail, la baisse d’activité, le climat anxiogène ambiant : le contexte est incontestablement plus difficile pour arriver à maintenir une bonne QVT. « Le télétravail du confinement n’est pas la forme normale.  A part les entreprises déjà organisées ainsi, nous n’y étions pas préparés à ce mode d’organisation conseillé et fortement incité par le ministère du travail lors de ce second confinement : le modèle du volontariat n’était plus la règle, ça s’est imposé à tout le monde, de façon brutale, et pour des durées imposées », rappelle Céline Micouin, directrice Entrepreneuriat et Croissance au Medef.

Cette dernière a aussi commenté l’accord interprofessionnel du 26 novembre 2020 qui vient d’être négocié pour une mise en oeuvre réussie du télétravail. Elle décrit cet accord comme un « outil d’aide au dialogue social et à l’appui à la négociation ». Pauline Fiquemont, collaboratrice de Céline Micouin, a défini ce guide initiation à la QVT comme un outil méthodologique qui « permet de se poser les bonnes questions » pour changer l’organisation du travail et les habitudes managériales.  A titre d’information, 86 % des salariés souhaitent télétravailler un jour par semaine.

Inégalités des situations
Deux études menées par Supermood et Kantar sur la perception de la crise par les dirigeants et sur la perception générale du climat au travail de la part des salariés révèlent des perceptions d’inégalités. Les principaux facteurs d’inégalité face au confinement évoqués sont les configurations familiales et les situations de travail. Toujours selon ces études, les points à améliorer sont l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la régularité des échanges avec les collègues. Des fiches pratiques réalisées par les experts du Medef sont mises à la disposition des adhérents : « gérer ses équipes à distance », « préparation managériale de la reprise, « tirer les leçons managériales de la crise », etc.

La QVT, un objectif constant
Les problématiques de QVT sont bien entendu des questions constantes, y compris en dehors de la crise actuelle. Céline Micouin a commenté les évolutions de thématiques ces dernières années : on est passé de la recherche de bien-être, de bonheur au travail à la dénonciation des burn-out et du stress et on est aujourd’hui davantage axés sur le sens du travail, l’intérêt de travailler et la raison d’être. Des questions qui se rapprochent des enjeux de la RSE, sujet prégnant à tous les niveaux de l’entreprise.

Témoignage d’ Harmonie Mutuelle Grand Sud : des outils QVT au quotidien
Le Medef Haute-Garonne favorise aussi l’échange entre pairs sur ces questions de QVT, et lors de ce webinaire, Christel Nguyen, DRH d’Harmonie Mutuelle Grand Sud et membre active de la Commission sociale du Medef31 a témoigné des actions de son entreprise en matière de  QVT. Sur le télétravail, neuf accords ont été signés entre mars et la fin de l’année 2020, avec des aménagements différents au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Des procédures « éprouvantes » mais dont la DRH a su tirer des enseignements : « on a gagné en capacité à être réactif ». De par son activité liée à la santé au travail, Harmonie Mutuelle a toujours placé la QVT dans ses priorités. Comment s’y prennent-ils concrètement ? « nous encourageons les collaborateurs à être moteurs sur ces sujets et nous faisons appel à leur autonomie », explique Chrystel Nguyen qui encourage par exemple à organiser des rencontres à l’heure du déjeuner où les passionnés partagent avec les salariés intéressés sur leur domaine de prédilection, proposent une initiation, etc. Des actions qui permettent de « gagner en cohésion d’équipe, ou de mieux vivre ensemble », explique Chrystel Nguyen dont le service a aussi mis en place des temps pour faire le point sur la QVT, intégrés dans les horaires de travail. Des rendez-vous ont aussi été organisés pour faciliter l’échange entre manager, qui peuvent ainsi faire part de leurs problématiques à des pairs.