La Région et la Caisse des Dépôts boostent N’Py

Skyvall amène les skieurs au pied des pistes de Peyragudes
Blandine Vernardet, la nouvelle directrice du Grand Tourmalet

La neige est tombée tôt dans les Pyrénées pour lancer la saison de ski 2019-2020. Tiendra-t-elle jusqu’aux vacances de Noël contrairement à l’an dernier ? Les caprices de la météo liés au changement climatique en cours avaient l’an dernier entraîné une baisse de l’activité dans les stations. Les 7 stations regroupées au sein de la société N’Py ont reçu l’appui du Conseil régional Occitanie et de la Caisse des dépôts qui sont entrés au capital.

 

 Diversifier l’offre des stations

Ces deux institutions ont pris près de 30% chacune dans la société anonyme d’économie mixte N’Py qui intervient dans les sociétés exploitant les stations de ski du Grand Tourmalet, Peyragudes, Piau, Luz-Ardiden, Cauteret, Gourette et la Pierre Saint-Martin où les collectivités locales sont directement engagées. De nouveaux investisseurs publics comme Nouvelle Aquitaine et des Conseils départementaux plus des privés devraient venir compléter l’actionnariat. Pris entre le changement climatique, la concurrence des autres domaines skiables des Pyrénées Françaises, Espagnoles, des Alpes,  la frilosité des banques à s’engager sur des activités à risque, l’aventure N’Py avait besoin de l’appui des pouvoirs publics pour continuer à financer de nouveaux projets. En 2018, l’étude commandée par N’Py à la Compagnie des Alpes management, filiale de la CDA qui gère les plus grandes stations alpines, avaient souligné les risques de décrochage économique et la faiblesse du cadre juridique et financier trop contraint des collectivités locales dans les Pyrénées. La saison 2018/2019 avec 1,8 million de journées skieurs pour un chiffre d’affaires de 50 M€ provenant des remontées mécaniques de N’Py,  a été marquée par une baisse de 11% (-16% pour l’ensemble des stations françaises). Les 4 semaines de vacance de février 2019 auront représenté un peu plus de la moitié du CA. L’offre de tourisme encore trop axée sur le tout ski hivernal, dans les vallées pyrénéennes doit s'adapter rapidement. N’Py (appelée à changer de nom) a pour ambition d’accompagner les projets  des Délégations de service public (DSP) chargées d’exploiter les domaines, faciliter et harmoniser la diversification à l’échelle du massif tout en coordonnant les initiatives. La nouvelle stratégie de N'Py s'appuie sur trois leviers dont  un outil d'expertise et de capitalisation au service des stations.

Une offre d’hébergement à revoir

Une foncière des Pyrénées portera les projets immobiliers en neuf et rénovation pour palier au manque d’hébergement qualitatif. N’Py a l’an  dernier pris l’initiative d’investir dans un 1er Skylodge By N’Py ouvert à Piau  avec 290 lits, en dortoir et chambre. Après un 1er exercice satisfaisant et la refonte pour cette nouvelle saison de l’offre restauration, d’autres projets sont envisagés sur Barèges et La Mongie. Au Grand Tourmalet et à Cauteret, les propriétaires de lits froids sont accompagnés dans la rénovation de leur appartement afin d’obtenir le label « Qualité, confort, hébergement ». L’arrivée de la Région au capital de N’Py  constitue « une super  bonne nouvelle pour l’ensemble de l’économie et l’avenir des Pyrénées » soulignait la nouvelle directrice du Grand Tourmalet, Blandine Vernardet lors de la présentation à la presse. La réflexion sur l'amélioration de l'accessibilité aux territoires pyrénées est le 3ème versant de la stratégie. 

Peyragudes se relance avec Skyvall

L’événement majeur au sein de N’Py en 2019 c’est l’ouverture en juillet dernier de Skyvall, la télécabine entre Loudenvielle, 900 m et Peyragudes, 1600 m. Fin 2020, un hôtel 4 étoiles de 60 chambres ouvrira à proximité du départ de Skyall réalisé et exploité par Hôtels Invest Sport (17 hôtels, 1 000 chambres, 1 000 m2 de SPA, 250 salariés) présidé par Jean-Louis Zevaco. Une trentaine d’appartement haut de gamme de la résidence Les  Bosquets de Balnéa et le 1er Wellness Camping UCPA la Vacance ouvre à côté de Skivall. Au total, les 7 stations de N’Py auront investi 17 millions d’euros.  La place de marché n-py.com a généré un CA de 20,3 M€ avec les achats de forfaits ski et de l’hébergement. La carte No Souci créée il y a 15 ans par N’Py avec 92 000 abonnés a généré la saison dernière 336 000 journées ski.