La saison 2017-2018 de l’Orchestre national du Capitole

Tugan Sokhiev toujours plébiscité par le public-crédit Marco Borggreve
Jean-Luc Moudenc et Tugan Sokhiev-crédit Patrice Nin

Pour la prochaine saison 2017-2018, les 125 musiciens de l’Orchestre du Capitole de Toulouse seront très mobilisés. L’ONCT interviendra 146 fois au total lors de 92 concerts ont 67 à Toulouse plus les 54 représentations au Théâtre du Capitole. C’est d’après Thierry d’Argoubet, le délégué général,  l’Orchestre français le plus sollicité.Dans un programme très riche et varié, je retiendrais notamment les concerts du 5 et 6 mars 2018 dirigés par Tugan Sokhiev accompagné par Vadim Repin pour le concerto pour violon de Tchaïkovski et la Symphonie n°12 de Chostakovitch. Le DJ américain Jeff Mills revient cette fois pour trois concerts les 5, 6 et 7 avril dans une création mondiale de musique électronique et classique Light from the Outside World. Le 2 juin à Toulouse et le 5 à Paris, sera présentée par Tugan Sokhiev et Nicolas Angelich au piano, une création de Mantovani commandée par l’ONCT et la Philharmonie de Paris suivie par le concerto N°3 de Prokofiev, la Mer de Debussy et Daphnis et Chloé de Ravel. A la fois  professeur et maître de musique, le très apprécié Jean-François Zygel interviendra lors de 5 concerts, trois fois à Toulouse, à Tarbes et Tournefeuille. Côté finance, l’ONCT est très dépendant des deniers publics, les recettes propres, la billetterie couvrent à peine 16,53% des dépenses pour un budget global de 13,89 millions d’euros, une situation comparable avec la plupart des autres grands orchestres français. Toulouse Métropole apporte 70,87%, l’Etat, 8,91%, la région, 3,69%. L’effectif se monte à 144 salariés dont 125 musiciens. Le maire de Toulouse a indiqué lors de la présentation à la  presse que le Conseil régional Occitanie était bien plus généreux pour l’Orchestre de Montpellier-qui après un rapport de la Cour des comptes, a engagé un cure d’amaigrissement. Avec Tugan Sokhiev à la  manoeuvre, l’Orchestre toulousain figure dans le TOP 5 des meilleurs orchestres sur le territoire, rivalisant avec les phalanges parisiennes mieux dotées avec un environnement autrement plus favorable. A la maîtrise technique le jeune chef russe ajoute une capacité à entraîner la dynamique collective des musiciens toujours impressionnante. Une perle.

Aïda : les tournées en Amérique du Sud, au Japon, en Espagne

Grâce à Aïda, l’association qui porte le mécénat culturel des entreprises toulousaines, l’Orchestre du Capitole se transportera loin. Du 23 au 31 octobre 2017, direction l’Amérique du Sud avec l’Argentine, l’Uruguay et le Brésil. Tugan Sokhiev sera accompagné par le pianiste toulousain Bertrand Chamayou et la trompettiste  Lucienne Renaudin-Vary pour un voyage musical franco-russe de Berlioz, Saint-Saens, Debussy, Chostakovitch et Rimsky-Korsakov.  Du 15 au 21 mars 2018, plein est vers l’Asie et le Japon, l’ONCT se produira quatre fois sous la direction de Tugan Sokhiev avec Emmanuel Pahu à la flûte et Akiko Suwanai au violon avec de la musique de Glinka, Khatchaturian, Tchaïkovski, Prokofiev, Stravinski et Debussy. L’ONCT se déplacera en Espagne le 10 juillet. Pour les entreprises mécènes, le programme Aïda prévoit cinq concerts à Toulouse. http://www.aida.asso.fr

La saison 2017-2018 des Clefs de Saint-Pierre

La nouvelle saison 2017-2018 des Clefs de Saint-Pierre avec les musiciens de l’Orchestre national du Capitole qui jouent en formation de chambre prévoit comme chaque années cinq concerts. Ces rencontres musicales offrent aux musiciens un espace de création en parallèle de leur activité collective. Elle est vivement encouragée par la direction de l’ONCT car c’est un vecteur qui contribue à l’enrichissement technique et musical des musiciens et par contre coup à l’excellence de l’orchestre. Le public adhère, l’auditorium de Saint-Pierre refuse souvent du monde. Bruch, Rameau, Poulenc, Ravel, Piazzola, Albeniz…la saison nous fera voyager à travers des styles très différents avec des soirées « Aux confins du romantisme, « Les années trente », « Elégance française »….