Le Homard-Frites, le crustacé breton séduit Toulouse

Le homard-frites
Les trois associés du Homard-Frites

Ouvert depuis le printemps 2019, le restaurant Homard-Frites a trouvé son

public au coeur de Toulouse. Le secret ? Proposé du homard bleu frais péché en Bretagne à un prix très attractif avec des bonnes frites faites sur place.

Pour 20 €, le demi-homard bleu avec une entrée ou un dessert, difficile de faire mieux. D’autres plats sont proposés, mais la carte est volontairement courte. Le goût du homard  frais ressort immédiatement. L’un des deux viviers du restaurant est justement en salle, de quoi rassurer le client sceptique.

Deux fois par semaine, le Homard-Frites est ravitaillé depuis Carnac.

A l’origine, il y a trois jeunes associés dont le cuisinier, Sylvain Lamarsaude. Les deux autres associés partagent l’aventure.  Matthieu Jarnier, ingénieur télécom aujourd’hui à son compte s’occupe du commercial et Philippe Céleste,  financier en région parisienne, gère  la comptabilité.

Le concept est copié d’un restaurant à Vannes qui leur a cédé une licence de marque. Ils songent déjà à d’autres aventures à Bordeaux, à Biarritz une fois le concept bien installé. Mais au vu de la réaction des Toulousains, le Homard-Frites à de l’avenir. Tout est fait maison dans cette cave qui avait accueilli auparavant le restaurant, le Picotin. Après de gros travaux, la salle en sous-sol refaite à neuf fait partie du plaisir de la table juste à côté des homards dans leur bocal.

« Depuis 8 mois d’exploitation, 99% de nos clients sont satisfaits, pour nous c’est essentiel. Les gens reviennent. Même si nous sommes deux à ne pas venir du métier, tout s’apprend. Et pour ma part j’ai une culture du service. Au début on a beaucoup travaillé sur la communication et les réseaux sociaux pour nous faire connaître ; le bouche à oreilles fonctionnent bien maintenant » indique Matthieu Jarnier.