Les Déterminés : une deuxième promotion pour Toulouse !

L’association d’aide à la création d’entreprise a clôturé la fameuse étape des jurys de sélection pour sa nouvelle promotion dans la Ville rose.

« C’était important de revenir à Toulouse, car nous voulons créer un vrai écosystème ». Fondateur de l’association Les Déterminés, Moussa Camara veut continuer à développer son projet à Toulouse après un lancement en 2015 à Paris et des exportations réussies à Marseille, Nancy, Lyon, Roubaix, Rouen ou encore Montpellier.

Faire éclore les jeunes pousses défavorisées

En proposant une formation gratuite de 5 mois destinée à développer un projet entrepreunarial, Les Déterminés a accompagné depuis ses débuts plus de 450 personnes, dont 70% issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) et 60% de femmes.
Représentant 25 promos différentes réparties sur une douzaine de ville françaises, cet accompagnement mêlant conseils économiques, création de réseau et terminant sur un face à face avec des dirigeants  aura permis de créer plus de 200 entreprises selon son créateur : « Tous les ingrédients sont réunis pour accompagner au mieux les porteurs de projets : nous travaillons avec les collectivités locales, les conseils départementaux, mais aussi et surtout les entreprises qui connaissent les différentes filières notamment grâce au Medef 31 ici à Toulouse qui en plus de nous accompagner dans notre démarche nous met en relation avec les bons acteurs locaux ».

La deuxième d’une longue série

Ainsi, six mois après la clôture de la première édition toulousaine, le couvert est remis pour une vingtaine de projets qui seront bientôt connus parmi la cinquantaine de candidatures reçue et évaluée. Clôturé au 1er juin, cet appel à projet verra (on l’espère) éclore une deuxième promotion toulousaine des Déterminés, à l’image des 16 premiers entrepreneurs qui avait pourtant subit de plein fouet la crise sanitaire : « Une semaine après le lancement ici à Toulouse, le premier confinement et toutes les restrictions allant avec avaient été annoncées … aujourd’hui c’est beaucoup plus positif évidemment donc on veut vraiment faire encore mieux ! La dynamique est bonne, et même dans ce contexte post-covid on sent que les entreprises ont envie de s’engager » explique Moussa Camara, nommé chevalier de l’ordre national du Mérite pour son travail au sein de zones touchées par des taux de chômage élevés. D’ici 2023, le natif de Cergy-Pontoise dans le Val d’Oise souhaite avoir accompagner plus de 1 000 porteurs de projets dans l’Hexagone.