L’Occitanie se prépare à accueillir ses deux premiers parcs d’éoliennes flottantes en Méditerranée

Les flotteurs des éoliennes du projet porté par Engie
Un bassin portuaire et un quai pour l'éolien offshore sont créés à Port-la-Nouvelle

La Région Occitanie a lancé l’éolien sur sa façade méditerranéeenne qui s’inscrit dans le projet Respons, pour devenir la 1ère région à énergie positive d’Europe en 2050. L’objectif final est la mise en service de 800 MW d'éolien flottant d’ici 2030 et 3 GW en 2050. En attendant, après un lobby intense de la présidente de la région, Carole Delga  l’Etat a finalement via la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) publiée en juillet 2019, revu à la hausse ses projets sur l’éolien pour l’Occitanie. L’appel d’offre pour le 1er parc commercial  sera d’une puissance annuelle de 250 MW.  

Travaux à Port-la-Nouvelle

A Port-la-Nouvelle les travaux d’extension pour accueillir l’installation d’un parc éolien flottant en mer ont démarré sous la maitrise d’ouvrage du Conseil régional d’Occitanie avec la participation du Conseil départemental de l’Aude et du Grand Narbonne. Le Conseil régional Occitanie s’est engagé pour un montant de 252 millions d’euros. L’ambition est de développer à Port-la-Nouvelle des activités de construction, d’assemblage, d’installation et de maintenance des éoliennes. Un bassin portuaire et un quai pour l'éolien offshore sont créés. Le nouveau bassin permettra d'accueillir des navires de taille pouvant aller jusqu'à 225 mètres de long, 32 mètres de large avec un tirant d'eau à 14,5 mètres. La capacité d’accueil passera de 6 000 à 15 000 navires. Aujourd’hui l’activité de Port-la-Nouvelle provient de l’importation d’hydrocarbures, l’exportation de céréales et l’accueil de chalutiers de pêche. Ces aménagements font partie du Plan Littoral 21 et l’investissement pour la croissance bleue que la région souhaite mettre en œuvre à horizon 2050.