LOGEMENT : Habitat particpatif, 1ère expérience pour Promologis à Montpellier

 

L’habitat participatif où les habitants s’impliquent dès la phase de conception du projet en prévoyant des espaces partagés, répond à des attentes sociétales nouvelles. Promologis, filiale HLM du groupe Ciléo livrera en juillet 2016 son premier projet d’habitat  participatif à Montpellier, la résidence MasCobado(1).

 

Ici pas de vente sur plan, les cinquante futurs habitants, ont entièrement défini avec le promoteur constructeur bailleur, Promologis, les 23 logements sur deux bâtiments, de 30 à 110 m2.

Le projet inclut de nombreux espaces mutualisés avec un potager, une terrasse collective au 2e étage, une zone de repos, 3 chambres d’amis, une salle de convivialité, un atelier de bricolage, des buanderies collectives…Les habitants, des jeunes foyers, des retraités, des solos, ont tous amené leurs rêves d’habitat convivial, de vivre mieux et solidaire ! La discussion a duré près d’une année pour tomber d’accord sur tous les points du projet, l’architecture originale avec une conception bioclimatique, les choix des matériaux avec l’incorporation du bois en façade, les espaces mutualisés. Un projet complexe à mettre en œuvre pour conduire les débats tout en restant dans une conception rationnelle, conforme à la réglementation et acceptable en termes de coût. Tous les habitants  auront la charge de faire vivre la résidence tout en supportant ses charges. Les résidents ont prévu de gérer eux-mêmes la copropriété. Promologis a aussi réalisé une première pour un habitat participatif avec une mixité de statuts d’occupation car sur les 23 logements, 9 sont en accession libre à la propriété, 9 en location-accession PSLA et 5 en location à loyers maîtrisés.

Au final par rapport à une conception traditionnelle d’une résidence classique le coût est d’environ 20% plus cher. Pour le bailleur social, l’incidence n’est pas négligeable car c’est lui qui porte le surcoût du locatif social.  «Les premiers contacts avec les futurs habitants sont très importants pour apprécier leur capacité à s’impliquer rationnellement dans ce type de projet d’habitat participatif» relève Stéphane Moisset de Promologis. Cette économie de partage appliquée à l’habitat est déjà très répandue dans le nord de l’Europe, en Allemagne où des quartiers entiers sont aménagés selon ce principe. Cette formule tend à se répandre en France. La commune de Montpellier avait lancé l’appel à projet en 2013 pour des projets d’habitat participatif. Promologis étudie d’autres dossiers.  

Jean-Luc BÉNÉDINI

(1)Le projet a été conçu avec l’agence d’architecte A&E et accompagné par la structure de conseil spécialisée dans l’habitat participatif, Toits de Choix.

 

Article diffusé par JL Bénédini le 01/04/2016