LOGICIELS EN MODE SaaS : Adelyce lance un outil de pilotage de la masse salariale des collectivités locales


 


Anciens salariés de Berger Levraut et maîtrisant bien le cadre réglementaire et politique des collectivités locales, les dirigeants d’Adelyce se sont positionnés sur des offres peu concurrentielles (voire vierges) et exploitées en mode SaaS.

La PME fondée en 2007 s’est spécialisée sur les finances et la fiscalité, distribuant sous forme d’abonnement les produits de ses 2 partenaires Finance Active et Fiscalité et Territoire (1).  Le premier a développé deux outils, la prospective financière et la gestion active de la dette, le second a conçu un logiciel d’analyse des bases fiscales. « Outre les performances de ces modules, c’est surtout le conseil et l’expertise fournis au client qui font la différence » note Vincent Derrien, un des 5 associés. L’entreprise toulousaine franchit à présent un nouveau palier, devenant éditeur avec une solution destinée au pilotage de la masse salariale. Une application originale, spécifique aux clés d’évolution dans le service public comme le GVT (glissement vieillesse technicité avec les avancements automatiques), l’effet Noria (les départs à la retraite et écarts de salaires entre les entrants et les sortants), la structure des primes (indemnités liées à l’exercice du métier), le nombre d’enfants déterminant le supplément familial de traitement accordé aux fonctionnaires, les augmentations annuelles de la masse salariale…Pour chacun de ces éléments, sont identifiées les marges de manœuvre (délais sur le GVT, la pyramide des âges…). Le personnel représentant 55 à 65% des dépenses d’une collectivité locale, il est donc stratégique pour les décideurs financiers de pouvoir disposer d’un système de gestion et de prospection performant. Surtout dans un contexte difficile pour la commande publique dont les capacités d’investissement se sont réduites.

Comptant dans son portefeuille d’abonnés quelque 300 clients nationaux, Adelyce enregistre une forte croissance de l’activité (+50% en 18 mois) assortie d’une progression des effectifs (11 collaborateurs actuellement). La société réalisera cette année un CA de 836 000 € avec de bonnes perspectives en 2013. En choisissant la dématérialisation (prospection commerciale en ligne, démonstrations, récupération des données après signature, formation à distance…), la PME a dû certes « évangéliser » le marché mais au final, les interlocuteurs ont adhéré rapidement, appréciant le service apporté avec l’abonnement à l’outil (aide à la prospective, conseil sur l’optimisation des bases fiscales et la sécurisation financière, expertise sur les types de contrats de prêt…).

Dans les axes de R&D, la mobilité est prise en compte. L’éditeur Fiscalité et Territoire a déjà sorti une application tablettes. Sur le pilotage de la masse salariale, une solution sera conçue pour les smartphones et tablettes. « Nous voulons faire du push pour informer régulièrement le décisionnaire financier de l’état des dépenses avec une mise en avant des différents éléments concourant à ce résultat» conclut Didier Auzanne, un autre associé.
Emma BAO
Diffusé 27 septembre 2012

 

(1)           : Fiscalité et Territoire a confié à Adelyce toute la commercialisation de leurs produits. Sur le volet conseil, la PME toulousaine traite les collectivités de moins de 10 000 habitants. Au-delà, Fiscalité et Territoire assure le service.