MACHINES POUR MARQUAGE AU LASER DE CABLES : Laselec monte en puissance commerciale au Japon

L’actualité récente a été riche en événements chez Laselec avec l’emménagement dans de nouveaux locaux (1600m2), la montée en puissance commerciale au Japon, destination qui génère à présent plus de 10% du chiffre d’affaires.

Ayant déjà depuis quelques années FHI en portefeuille, le constructeur toulousain de machines de marquage de câbles par laser UV a réussi à gagner la confiance de Mitsubishi (MHI) qui lui a commandé une grosse unité équipée de deux lasers (Ulys 990 Modena). Pour satisfaire ce donneur d’ordres de la construction aéronautique et du câblage, les produits ont fait l’objet d’une adaptation sur mesure. Le contrat signé avec cet acteur majeur ouvre la voie à d’autres engagements de la part de son réseau de sous-traitants. Ainsi, des négociations sont déjà en cours avec Sanyu et Sumitomo. Le potentiel en termes de marché est tel que Laselec ouvre actuellement un bureau support clients à Osaka.

Sur le Mexique, les perspectives sont encourageantes avec la présence d’Eurocopter, Bombardier  et Gulfstream. Si bien qu’une filiale a été implantée sur place en 2011 pour assurer le service clients (conseil technique, stock de pièces…). Cette année, un bureau a aussi été établi au Maroc (à Casablanca) pour assoir le rayonnement sur l’Afrique du Nord.
Sur l’Inde, deux missions de prospection sont prévues chaque année. Après de bons contacts obtenus à AeroIndia, Laselec organisera en septembre une nouvelle mission commerciale dans ce pays.

Pour maintenir la croissance face à ses deux challengers installés en zone dollar, la PME parie sur l’innovation, le lancement d’activités complémentaires au marquage.
Avec le soutien d’Oséo, un programme de R&D est conduit sur une nouvelle génération de lasers. Le Laas est associé à cette recherche. En corrélation avec ces travaux, l’entreprise   veut mettre au point une solution laser pour le « dénudage » de câbles. Elle a répondu à un cahier des charges d’Airbus qui souhaite optimiser cette opération souvent mécanique.
Seule à maîtriser le laser intégré dans ses fabrications, Laselec se démarque avec l’offre la plus performante en qualité et technologie. L’objectif est de poursuivre la réduction des coûts dans un contexte très concurrentiel avec une parité euro/dollar pénalisant les exportations. La bonne conjoncture dans l’aéronautique, marquée par un record de commandes pour Airbus au salon du Bourget, laisse entrevoir un bon plan de charge pour les années à venir. Par ailleurs, le cap est mis sur la diversification sectorielle, notamment dans le ferroviaire. Des constructeurs sont approchés pour cerner leurs attentes et  exigences sur les machines de marquage de câble par laser.

Emma Bao
Diffusé le 29 juillet 2011

En notes :

-CA 2011 : 4 Meuros
-Effectifs : une trentaine de salariés en France, 8 aux USA avec la filiale basée auTexas.