Map Coatings. Les peintres du spatial changent de dimension

Visite du chantier du nouveau site de MAP Coatings à Mazères. Les élus  des collectivités ariégeoises, la préfète de l'Ariège Chantal Mauchet, le président de l'Agence Ariège Attractivité Gérard Lousteau, étaient présents à la présentation menée par le directeur Olivier Guillaumon.

Avec l'ambition d'être le leader mondial des revêtements pour le spatial, la PME ariégeoise Map Coatings construit son nouveau site à Mazère. Cette nouvelle installation s’accompagne d’un virage numérique majeur, de démarches environnementales innovantes et d'un développement vers de nouvelles offres.

Depuis l’Ariège, la petite entreprise de seulement 26 salariés Map Coatings voit grand : elle s’agrandit physiquement en construisant à Mazères (Ariège) son nouveau site de 4 453 m² et  gonfle ses effectifs avec un programme de recrutement de 5 personnes.  Autant de moyens mobilisés pour atteindre son objectif ambitieux : être le leader mondial sur son marché bien spécifique : la conception de revêtements thermiques pour des pièces à usage spatial. 5000 à 6000 pièces sont traitées chaque année par l’entreprise : des satellites, des lanceurs, ou tout autres éléments destinés à être envoyés dans l’espace.

Destination Mars !
Récemment, Map Coatings a traité des éléments de la SuperCam, la caméra made in Toulouse incorporée au Persévérance, le fameux rover qui va décoller vers Mars à la fin du mois. « Travailler des pièces qui vont aller sur le sol martien, ce n’est pas anodin ! » commente avec fierté le directeur Olivier Guillaumon qui ne souhaite pas communiquer le chiffre d’affaires de l’entreprise.  Map Coatings exporte à 40 %, voire à 45 %, en Europe, en Asie, en Amérique du sud, en Amérique du Nord… En France, ses clients sont les grands noms du spatial comme Ariane Group, Airbus Defence and Space, Thales Alenia space… Il arrive que les équipes se déplacent chez le client mais la plupart des opérations sont réalisées sur place, dans les murs de Map Coatings.

Un show-room pour les clients visiteurs
Deux cabines de peinture sont dans les plans des futurs locaux, de même qu’un hall de 3 ,50 mètres de hauteur équipé d’un rail pour accueillir les pièces les plus grandes. A côté de ces espaces, une zone de stockage et d’emballage, des salles dédiées au contrôle qualité, à la fabrication en petite quantité,  un espace laboratoire et des bureaux avec vue sur Pyérénées sont dessinés sur les plans. Les économies d'énergies et la possibilité de visite du site par les clients font partie du cahier des charges. "Ce site nous servira aussi de show-room pour nos visiteurs", complète le directeur qui prévoit de déménager de Pamiers et de s'installer au premier trimestre 2021.

Plus de 5 millions d'euros d'investissement
En concevant ce nouvel espace, les équipes de Map Coatings ont souhaité intégrer des outils digitaux et de nouvelles démarches environnementales pour progresser dans leur process. Boostée par ses projets de développement commercial, Map Coatings s’offre donc une belle usine 4.0 budgetisée à 4,5 millions d’euros, auxquels s'ajoutent  les 1 à 1,2 millions d’euros d’investissement pour le matériel. L’entreprise développe son propre ERP et intègre de la CAO dans ses process, avec l’idée de bénéficier des bienfaits de l’informatique décisionnaire.

Des revêtements non polluants et ultra-résistants
Entreprise innovante, Map Coatings investit chaque année 15 % dans la R&D : c’est le fer de lance de l’entreprise qui compte d’ailleurs maintenir son indépendance technique, notamment par la création de ses propres matières premières. Map Coatings est capable de concevoir le design et de produire des molécules et pigments sur-mesure pour répondre à la demande de leur client. Autre axe de développement : les services de post-traitement (bake-out) ou les mesures physiques propres au domaine des revêtements destinés à l’industrie spatiale (mesure de l’obsolescence, ou de l’impact de l’utilisation de substances toxiques, etc.). Map Coatings est aussi en train de développer des outils qui peuvent purifier les matières, de manière à ne pas être polluants au moment de la production ou de l’application mais aussi non polluants dans l’espace.