MATERIAUX BATIMENT : Pierre-Oliver Barthe parie sur la tradition et la modernité avec une offre globale de matériaux naturels



 

Pierre-Olivier Barthe représente la 9ème génération à la tête de cette briqueterie familiale dont on a pu retrouver une trace historique en 1720.

 

A partir de la terre extraite sur place, à Gratens, sont fabriqués des matériaux de construction cuits selon la méthode ancestrale. Les pièces séjournent 3 semaines dans les fours traditionnels alimentés au charbon (1), un procédé avec lequel on obtient un rendu unique.

Passionné par son métier, animé par l’envie de pérenniser ce qui lui a été transmis par son grand-père et son père « partis trop tôt », Pierre-Olivier a donné une nouvelle impulsion à la PME qu’il codirige avec son oncle Jean-Pierre Barthe.

Autour du savoir-faire de base, la R&D a permis de mettre au point de nouveaux produits et applications. Positionnée au départ sur les matériaux en terre cuite (carrelages, briques foraines, corniches, plaquettes, équerres…) dont elle a su maîtriser les grands formats,  l’entreprise a élargi son offre avec toute une gamme d’enduits extérieurs et intérieurs à base d’argile (2), des peintures à l’argile, des briques crues appréciables pour leurs performances thermiques…En 2013, sera lancée une brique à bâtir avec un système d’emboîtement alterné auto-stable (montage sans joint) qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet.

D’autres matériaux naturels ont fait partie du programme d’innovation. Début 2005, ont été conçus les calades, des galets posés sur tranche selon un procédé original (3). Ce produit, à la mise en œuvre rapide, est fabriqué en Indonésie, là où abondent les galets. Barthe y a son réseau de producteurs qui lui fournissent aussi les opus, mosaïques…Des vasques en marbre, en pierre, en bois fossilisé, des baignoires galets, des bacs à fleurs…complètent la gamme Terra Stone, également diffusée  à marque distributeur.

En parallèle, a été développée l’importation de pierres et ardoises provenant d’Egypte, Turquie, Brésil, Vietnam, Inde…pour constituer un riche catalogue de produits : travertins, carrelages, parements, piquets, tranches d’ardoises, bacs à douche, plans de travail, margelles de piscine…Le bois est venu s’ajouter à la liste avec des lames de terrasse, des parquets, des bardages.

Un nouveau palier est à présent franchi avec l’installation d’une marbrerie. L’investissement (acquisition d’une débiteuse, d’un centre d’usinage…) atteint les 350 000 euros. Le bâtiment est déjà prêt à accueillir ce nouvel atelier.

« Nous disposons de ressources et de moyens pour mixer différents matériaux et introduire dans la décoration davantage de créativité comme les alliances au sol terre cuite et ardoises…» souligne Pierre-Olivier Barthe toujours en veille pour trouver de nouveaux débouchés et marchés.

Dans un contexte difficile pour le BTP, la PME devrait cette année maintenir son chiffre d’affaires qui a atteint les 2,5 M€ en 2011.

Emma Bao

Diffusé le 30 août 2012

 

 

(1)           : Fours Hoffmann

(2)           : Plusieurs type d’enduits terre : argile et fibre de chanvre, enduits fins avec poudre de marbre…

(3)           : découpe sous l’axe médian, galets stabilisés avec un filet, joints sécurisés

 

 

Encadré 1

 

Focus :

-Effectif : 19 personnes.

-45% du CA généré par l’activité terre cuite ou crue. Les matériaux naturels autres que la terre complètent l’autre part.

-La briqueterie a obtenu le label EFC, Entreprise familiale centenaire.

-L’entreprise dispose de 10 hangars photovoltaïques de 15 000 m2 (1,5 MW, l’équivalent de la consommation de 700 familles), un aménagement réalisé par Hyséo et EDF Energies Nouvelles.

 

Encadré 2

 

Parcours

A 40 ans, Pierre-Olivier Barthe a toujours été immergé dans la briqueterie, là où il est né et résidaient ses parents ! Il a grandi dans ce climat de travail, où vie professionnelle et vie personnelle s’entremêlaient. Si bien qu’à partir de 12 ans, il effectuera ses jobs d’été sur place.

Sitôt sa licence en  Sciences économiques décrochée à l’université de Toulouse, il rejoint en 1998 l’affaire familiale. La relève est assurée, le cousin François Barthe s’implique à temps  partiel dans la société.

 

Encadré 3

 

La terre des Pyrénées

L’entreprise exploite sa propre carrière, fruit de l’écoulement de la Garonne il y a 20 millions d’années. Extraite par couches géologiques, la terre est composée à 85% d’argile. Cette dernière repose entre 5 et 10 ans, le temps que se désagrègent les blocs les plus durs. Les lots sont caractérisés, des essais après cuisson permettent de connaître les propriétés, les teintes des filons exploités. De ce fait, les clients peuvent sélectionner les palettes de leur choix, élire les couleurs de leurs carrelages aux nuances variées (paille rosé, saumon, rouge…).