MECANIQUE : des billes de très haute précision pour les "roulementiers" de l'aéornautique, du médical et du nucléaire

 
 
Sur une série de 50 000 pièces, la tolérance entre la plus grosse bille et la plus petite est de 0,13 micron ! C’est dire la très haute précision des produits livrés par MetalBall. La PME utilise également des aciers fortement « alliés », dont certains font l’objet d’une double fusion sous vide.
Ces fabrications de très haute technologie sont principalement destinées aux « roulementiers » nécessitant de la fiabilité et de l’usinage au dixième de micron.
 
Une nouvelle offre avec des billes en céramique
 
Le secteur aéronautique représente 60% du marché. Les billes de MetalBall sont par exemple intégrées aux vis à billes fournies par Ratier-Figeac pour assurer la cinématique bec et volets des avions. Plusieurs équipementiers et constructeurs d’aéronefs les utilisent dans les systèmes de roulement.
Dans le domaine médical, la société implantée à Grisolles est également sollicitée par des « roulementiers » allemands (pour les générateurs de rayons X des machines de Siemens, Philips, General Electric…).
Autre segment consommateur du nec plus ultra en matière de billes : le nucléaire. Framatome les utilise pour le guidage des barres de graphite dans les réacteurs des centrales. La marine nationale en est aussi équipée.
Dans un environnement très concurrentiel, l’entreprise se démarque par l’excellence des produits et le service proposé à ses clients. Elle intervient en juste à temps, prenant à sa charge le coût du stockage de la matière première et des pièces semi-finies, calibrées en fonction des futurs besoins. Une fois déclenchée la commande, les billes sont ajustées au diamètre exigé. «Notre souplesse est très appréciée des donneurs d’ordres » commente Serge Dumas. Particulièrement quand il faut « rattraper » des bagues ou des pistes de roulement hors cotes standards avec une solution billes sur mesure.
Parmi les axes de croissance, la PME joue la carte de la diversification avec le lancement de billes en céramique. Oséo a soutenu la faisabilité technico-économique du projet. Cette offre intéresse entre autres les fournisseurs de roulements des machines UGV (1).
Par ailleurs, MetalBall est impliquée avec d’autres partenaires dans la mise au point de roulements hybrides, bague acier et billes en céramique. Un saut technologique qui répond aux attentes des constructeurs d’hélicoptères pour le guidage des rotors.
 
Nouer un partenariat en zone low cost pour garantir des volumes/prix/qualité
 
Pour capter de nouveaux marchés, la strate en dessous de la cible actuelle, la société va nouer un partenariat avec un opérateur situé en zone low cost. Ce sera un spécialiste de la bille capable de produire de très gros volumes et à bas coûts pour des applications requérant de la fiabilité. «Nous comblerons un maillon manquant, apportant sous notre enseigne MetalBall la garantie d’un savoir-faire et d’un engagement qualité » résume Serge Dumas.
Avec la diversification du panel de clientèle et des produits, la PME vise en 2010 un chiffre d’affaires d’1 million d’euros. Une montée en puissance régulière est attendue ces prochaines années après le trou d’air lié à la crise économique. « Nous espérons que le phénomène de déstockage est terminé ! » conclut le dirigeant de la société.
 
 
 
(1) : Usinage à grande vitesse.
 
 
-Effectif : 9 personnes dont 4 anciens employés d’Antavia
-CA : 860 000 euros en 2008, 750 000 en 2009

publié le 24 mars 2010