Medef Accélérateur : « Réussir votre croissance, accélérer vos investissements »

Légende de g à d : Jean-Bernard Saucède, DG de MPC, Thomas de Bourayne, CEO de credit.fr, Benjamin Arm d’Omnes Capital, Marie-Noëlle Duval, Déléguée générale du Medef Accélérateur, Pierre-François Brunot, directeur de participation chez Multicroissance, Bruno Blanc-Fontenille, animateur commission financement au Medef 31, PM. Hanquiez, pdt du Medef 31, Bruno de Cambière, DG d’Ixo, Anne-Cécile Brigot-Abadie, directrice régionale Toulouse de Bpifrance

« Réussir votre croissance, accélérer vos investissements : Quels financements ? C’était le thème du dernier Mardi du Medef 31 le 15 mai, animé par Bruno Blanc-Fontenille, chargé de la commission financement.  Marie-Noëlle Duval, la déléguée générale du Medef Accélérateur d’investissement a fait le déplacement de Paris pour présenter cette initiative du Medef national destinée à aider les TPE et PME à définir leur stratégie financière et les orienter vers les acteurs du financement. Cinq professionnels de la filière, actifs en région ou au plan national sont intervenus.

Le Medef Accélérateur est d’abord une plateforme sur internet de mise en relation conçu en partenariat avec les acteurs du financement de la dette et des fonds propres. Dans  un contexte de taux bas, de reprise économique et d’abondance de liquidités à la recherche de placement, l’idée est d’inciter les chefs d’entreprises à booster leur croissance en profitant de la conjoncture. Sont visés les entreprises à partir de 250 k€ de chiffre d’affaires jusqu’à 100 M€, ayant trois ans d’existence et solvable. Celui cherche à financer un projet de développement s’inscrit sur la plateforme. Après vérification de sa solvabilité, en fonction de ses besoins, une liste de financeurs lui est envoyée. En complément, le Medef Accélérateur propose une formation rapide sur deux jours, d’abord pour définir la stratégie financière et le business plan de l’entreprise et le second jour, l’aider à choisir son ou ses outils de financement en fonction de son projet. «Nous visons avant tout les TPE et PME qui n’ont pas une culture financière suffisante, un directeur financier en interne. C’est une formule rapide de sensibilisation qui ne remplace pas des offres de  formations longues» indiquait Marie-Noëlle Duval. Enfin un accompagnement peut être mise en place. Une première formation est organisée en juillet prochain à Toulouse. Depuis octobre 2017, sur 600 dossiers traités par le Medef Accélérateur, 90 ont été retenus. A l’instar de cette Pme industrielle Métalliance, 120 salariés, 24 M€ de CA qui, en l’espace d’un mois a pu lever 500 k€ auprès de weShareBonds pour financer le développement commercial d’un projet. Anne-Cécile Brigot-Abadie, directrice régionale Toulouse de Bpifrance a indiqué qu’un projet d’accélérateur en Occitanie était envisagé pour les PME qui viendrait compléter l’initiative nationale avec une offre de formation et d’accompagnement cette fois  sur le long terme. 80% des 7000 dossiers retenus en Occitanie par Bpifrance en 2017 concernait des TPE. Elle couvre quasi tous les besoins, de l’amorçage, l’innovation, le développement à la transmission, les fonds propres et garantie. Jusqu’à 200 k€, les réseaux bancaires instruisent les dossiers en garantie. Internet a suscité l’émergence d’acteurs spécialisés comme Credit.fr qui peut fournir en 48H une réponse après avoir collecté sur internet les fonds auprès des particuliers et des institutionnels. Si l’argent ne manque pas, Bruno de Cambière, directeur général d’Ixo, précisait que le niveau d’endettement de l’entreprise doit rester raisonnable pour ne pas l’étrangler aux moindres aléas conjoncturels. La réticence des chefs d’entreprises à faire entrer un fonds dans leur capital n’est pas réellement justifié. Pierre-Marie Hanquiez, le président du Medef 31 indiquait que pour son entreprise, l’entrée d’un partenaire dès le départ du projet a été une chance pour accompagner sa croissance, « Cela a contribué à prendre les bonnes décisions ». En pratique, les fonds ne s’immiscent pas dans la gestion quotidienne de l’entreprise. Jean-Bernard Saucède évoquait le fonctionnement de MPcroissance, un fonds d’investissement du groupe Irdi-Soridec qui vise les PME en capital investissement et  transmission. «Nous sommes toujours minoritaires mais on a un accompagnement fort des chefs d’entreprises. On est patient et parfois très longtemps comme avec IGE XAO par exemple pendant 25 ans ». Chez Multicroissance, le véhicule généraliste  d’investissement de la Banque Populaire Occitanie, on intervient en fonds  propre sur une dizaine de dossiers par an pour des montants entre 500k€ et 5 M€. Ces acteurs sont amenés à accompagner la croissance sur le très long terme, facilitant le passage de caps. Exemple cette société toulousaine qui a été reprise en 2012 par son directeur général via un LBO organisé par Ixo, dont le CA est passé de 6,5 M€ à 8,2 M€ aujourd’hui avec un projet de croissance externe envisagé. « Nous ne sommes pas là pour prendre le pouvoir, les bénéfices et partir mais tirer vers le haut une entreprise » résumait JB. Saucède. Le message général : c’est le moment de bouger, Il y a aujourd’hui une fenêtre de tir qu’il faut saisir.

 

Formation des dirigeants à Toulouse le 2 et 3 juillet

Le Medef Accélérateur organise le 2 et 3 juillet à Toulouse au Medef 31 une formation en collectif assurée par BNP Paribas, BPCE, EY, Mazars et Pacte PME. Elle est destinée aux dirigeants d’entreprises. Coût : 1000 euros HT.

24 partenaires, fonds de dette et de fonds propres :

Les sociétés de gestion : Acofi, BNP Paribas, Lyxor, Idinvest, Tikehau, Siparex, IXO Private Equity, Omnes Capital, Eiffel Investment Group, Muzinich, Humanis Gestion d’actifs, Solutions Fiducie, Widoowin – M Capital, Normandie Participations. Les plateformes de financement participatif : Lendix, Lendopolis, WeShareBonds, Credit.fr, Look&Fin, Wiseed, Finple.