MOBILE : eDGA surfe sur la vague du réparer soi-même son smartphone

 

En 2009, en créant à Toulouse un site web de vente de pièces détachées tout-pour-iphone, Alexis du Puy de Goyne a innové en pariant sur le réparer soi-même :  do it yourself. Depuis la concurrence a explosé avec 300 sites sans compter les magasins physiques. eDGA son entreprise fait partie des 5 premiers acteurs français.

Le kit de changement d’écran avec l’outillage dédié d’un iPhone 4S revient à 25 € TTC sur le site www.tout-pour-iphone contre 50 à 55 € TTC en boutique. L’argument prix est essentiel. eDGA compte environ 50 000 clients sur la France et les pays francophones. L’iPhone représente 60% des ventes, complété par les autres marques Samsung…. Près de 300 références de mobiles différents sont proposées. Trois autres sites sont en ligne, macside.com, mistercoque.com repris en 2013. Avec ce dernier site, eDGA a encore élargi les références d’accessoires pour iPhone, Samsung, Blackberry…Avec revente-mobile.com lancé  en 2014, le propriétaire peut revendre son smartphone avec une estimation fournie. « Nous bénéficions d’une bonne notoriété, 65% des clients nous recommandent et nous arrivons en tête sur Google grâce au référencement naturel » indique ce diplômé de TBS.

Acheter à bas prix est primordial. eDGA travaille avec deux agents chinois qui fournissent du générique, moins cher réclamé par la clientèle ou de l’original provenant de Foxconn et LG dont  les écrans équipent de nombreuses marques. La puissance d’achat de l’entreprise constitue un facteur clé pour survivre. A terme, Alexis souhaiterait avoir sa propre structure de sourcing sur place. « Nos frais de stocks sont importants. Si chez Apple les modèles durent en moyenne 4 ans et décotent peu, chez Samsung on perd plutôt 40%/an ».

Les ventes à professionnels représentent déjà 60% du chiffre d’affaires de l’entreprise (3 millions d’euros pour une dizaine de salariés). eDGA travaille avec près de 500 professionnels qui commandent des pièces détachées en s’adressant à ce grossiste toulousain. Depuis le démarrage, eDGA dégagent des bénéfices. Elle vient de nouveau de changer pour des locaux plus grands ZI de Thibaud sur 1300 m2. Dans les trois ans, Alexis vise les 5 millions d’euros de chiffre d’affaires notamment avec les ventes à professionnels. Quant aux particuliers, le réparer soi-même a de l’avenir concernant à peine 16% des propriétaires de smartphone.

Les ventes à professionnels représentent déjà 60% de l’activité

 

La clientèle du do it yourself :

Les 18-35ans représentent 65% de la clientèle.

55% des hommes, 45% des femmes.
Article diffusé par JL Bénédini le 05/10/2015