MOBILITE ELECTRIQUE : Mobil’Elec : la gestion de l’énergie et de l’intelligence des véhicules électriques

Mia Electric illustre bien le domaine d’intervention de Mobil’Elec, société d’ingénierie électronique dédiée à la mobilité électrique.  Dans une logique de systémier, la prestation initiale de bureau d’études a rapidement été étendue au développement et à la production de calculateurs. « Notre cœur de métier est la gestion de l’énergie et l’intelligence véhicule » résume Daniel Nowacki, fondateur de la PME en 2008 après plus de vingt ans d’expérience dans l’automobile (parcours professionnel chez Siemens). Parmi les références clients, figure en premier chef le groupe franco-allemand qui a repris Heuliez.  Mobil’Elec lui fournit toute l’architecture de communication CAN embarquée dans la Mia Electric. Trois calculateurs ont été conçus dont un central logé derrière le volant. Ce dernier gère toute l’intelligence de la voiture, la sûreté de fonctionnement, les consignes de pilotage de moteur, l’ABS…Un deuxième calculateur pilote tous les ouvrants (portes, coffres) et gère la prise de charge  du véhicle ainsi que les commandes de chauffage habitacle. Le troisième est une interface d’isolement CAN (1). L’implication de l’entreprise toulousaine sur la Mia Electric va se poursuivre avec le lancement en 2014 d’une version pile à combustible. Une annonce effectuée lors du dernier salon de Genève. « Sur ce projet, nous développerons l’unité centrale de puissance qui va gérer l’énergie entre la pile à combustible et le pack batteries lithium ion » indique Daniel Nowacki en évoquant la présence en Midi-Pyrénées d’une véritable filière hydrogène (Eveer’Hy’Pôle à Albi, association PHyrenées…). Un savoir-faire spécifique qui devrait séduire les constructeurs et équipementiers positionnés sur les modes de transports propres.

Dans le pool des donneurs d’ordres en portefeuille, on peut aussi citer Méca System (basée en Auvergne), une PME qui développe pour Geodis, filiale de la SNCF, un triporteur qui effectuera les livraisons des derniers kilomètres. Mobil’Elec conçoit et fournira en série la chaîne de traction complète (moteur, faisceau, capteurs, batterie, le chargeur et l’électronique de gestion de tout cet ensemble). Un premier lot de 250 exemplaires est prévu en 2012.

Ciblant les petits acteurs de l’électro-mobilité souhaitant lancer (souvent en petites séries) des 2 et 4 roues, Mobil’Elec répond bien à leurs attentes en leur offrant une solution globale. « Sur ce marché de niche, sur lequel le grand public reste encore timide, une des premières applications est la gestion de flotte » confie Daniel Nowacki en citant son partenaire Vu Log à Antibes. Ce dernier a mis au point un système pour la location de voitures électriques en libre-service (2). L’opérateur Veolia Transport a doté son parc de Mia Electric de cette technologie.

L’entreprise toulousaine diversifie son offre avec l’élaboration de produits et services innovants (voir encadré), l’acquisition de compétences  pointues dans la pile à combustible via le transfert de technologie et le partenariat avec les laboratoires. Pour accompagner une croissance régulière de l’activité, la société prochainement la pépinière Prologue à Labège pour occuper en location (400 m2) une partie du plateau des locaux de Microsystèmes, ZI du Chapitre à Toulouse.

 Emma BAO
diffusé le 22-09-2011

(1)           : un isolement galvanique entre puissance et le reste du véhicule.

(2)           : grande souplesse dans la prise de possession et lieu de restitution du véhicule

En notes :

-Effectifs : une équipe oscillant entre 10 et 15 personnes

-Lauréat du réseau Entreprendre en Midi-Pyrénées

-Références clients : Méca’System, Vu Log, Fam Automobiles, Mia Electric, Peugeot Motocycles (pilotage de moteurs électriques), EMI (à la fois fournisseur et client, fabriquent entre autres des cartes électroniques, des composants… sur leur site de Brassac Les Mines en Auvergne), Goupil Industrie, N-GHY (fourniture d’un module pour le véhicule Citivep équipé d'une pile à combustible.

 

Encadré

Mobil’Pro pour assurer à distance le bon fonctionnement d’une flotte de véhicules électriques

Les véhicules de flotte sont intelligents, ils intègrent un GPS et GPRS pour rester localisables et communicants en permanence. On peut donc remonter vers un serveur l’état de santé du véhicule, réaliser du diagnostic à distance…Partant de ce constat et conscient de la nécessité pour un exploitant de maintenir en conditions opérationnelles son parc de voitures électriques, Daniel Nowacki a eu l’idée de créer Mobil’Pro. Ce serveur web dédié à la maintenance gérera à distance l’entretien et le dépannage, la logistique d’approvisionnement des pièces détachées, éditera des statistiques…Avec cette plateforme, le technicien formé au préalable par Mobil’Elec, sera informé et  guidé dans l’acte de réparation à accomplir.

 Développé avec le soutien d’Oseo, cet outil sera terminé en 2012, une première tranche fonctionnera à la fin de cette année.

Une filiale sera créée pour assurer cette activité de service.