Mobireef, le sentier de découverte des fonds sous-marins a séduit le Club Med aux Maldives

Sentier sous-marin et récif artificiel

Le Club Med aux Maldives a ouvert en août 2017 une nouvelle activité aquatique, un sentier de découverte des fonds sous-marins, Mobireef, développé par la société SM2 Marines. Cette société implantée à Villeneuve-lès- Maguelone près de Montpellier cherche à  lever 350 k€ auprès de Monaco Crowfunding jusqu’à la fin mars 2018 pour commercialiser le concept à l’international et financer la propriété intellectuelle. Réconcilier tourisme et biodiversité !

« Nous ciblons trois régions, les Caraïbes, les Maldives et le Moyen-Orient. Sur un potentiel d’environ 5000 hôtels recensés dans la ceinture intertropicale, nous comptons vendre 120 Mobireef d’ici cinq ans » relate  Sven Michel Lourié, le directeur général de l’entreprise. Les premiers retours clients sont très positifs. Le concept est de proposer aux hôtels en bord de mer, une animation de la biodiversité sous-marine. Sur moins de trois mètres d’eau chaude mobilisant environ 1000 m, des habitats artificiels reconstituant un milieu naturel favorisent le développement de la faune, avec un parcours d’animation, une malette pédagogique et des jeux. Une nouvelle étude est lancée pour un hôtel dans les Caraîbes. Autre marchés visés, les clubs de plongée q ui ont besoin d’espace pour les baptêmes et les débutants, les centres de loisirs, les collectivités locales. Mobireef est installé sur le site du port de Porticciolo en Corse. SM. Lourié évoque le potentiel du Moyen Orient et l’exposition Dubaï 2020 qui va susciter de nouveaux projets hôteliers. Mobireef a été primé dans le cadre des PIA, programme d’intérêt d’avenir « PME biodiversité - éco tourisme 2016 ». SM2 Marines prépare de nouveaux projets toujours autour de la biodiversité marine pour 2019 avec notamment un escape game, un ponton reef qui susciteront une nouvelle levée de fond (environ 1,2 M€). Mobireef et ses nouveaux produits sont appelés à mieux exploiter l’activité de R & D de SM2 Marines dans les études ponctuelles en éthologie avec la création de pépinière marine, d’habitat végétal et artificiel.  Cette TPE de 4 salariés travaillent notamment avec les acteurs de l’éolien comme la Compagnie du Vent, Valorem, EDF Enr ou Lafarge pour créer de la vie sous-marine avec des récifs artificiels. Maître d’œuvre des projets, la fabrication des récifs, le suivi biologique sont sous-traités.