Morio équipe les vélos avec un capteur connecté contre le vol

Adrien Rambaud et Jean Venet

Deux passionnés de vélo, Adrien Rambaud et Jean Venet commercialisent la solution Morio de géolocalisation des vélos pour les opérateurs de flotte de vélo électriques ou non. La lutte contre le vol est la première motivation des clients qui font appel à la startup de l’IoT Valley.

Ils ont déjà équipé 700 vélos électriques avec quelques belles références comme les 200 vélos à hydrogène d’Engie Cofely fabriqués par Pragma Industrie mis à disposition des forces de l’ordre et des journalistes lors du G7 à Biarritz les 24, 25 et 26 août derniers, les 300 VE de la mairie de Besançon, le réseau de franchise Domino's Pizza à Pau, Marseille, Clermont-Ferrand. Ils ont démarré leur activité à Lyon pour rejoindre ensuite l’IoT Valley. Nous ne sommes pas seuls sur le marché mais on a déjà acquis une certaine légitimité. Mon associé vient du monde du vélo en ayant travaillé au centre de développement des vélos Décathlon à Lille puis chez Altermoov, la filiale de Norauto » relate Adrien Rambaud qui apporte dans la corbeille ses compétences d’un ingénieur télécom Bretagne. Sur les vélos électriques, le capteur avec sa batterie et sa carte électronique produit par Syselec dans le Tarn, est caché dans la structure du vélo, connecté au réseau bas débit de Sigfox.