Patrick Martin, président délégué du Medef, en visite à Toulouse

Le numéro deux du Medef national, Patrick Martin, était en déplacement à Toulouse les 8 et 9 juin derniers. Sur invitation de Pierre-Olivier Nau, président du Medef31, le président délégué est allé à la rencontre d'adhérents locaux et de chefs d'entreprise emblématiques du territoire. 

« Il y’a une âme à Toulouse » : quelques heures après son atterrissage dans la Ville Rose, Patrick Martin s’était déjà imprégné du tissu local. Président délégué du Medef auprès de Geoffroy Roux de Bezieux, il a voulu se rendre compte du travail effectué par les équipes locales. Une face immergée de l’iceberg, mais à laquelle le syndicat patronal doit beaucoup selon lui : « Nous les élus on fait un peu les malins, mais vous les mandataires et autres équipes permanentes, vous avez un rôle essentiel pour la bonne marche de nos entreprises. Vous êtes infiniment précieux, et ça, nos adhérents s’en rendent compte quand ils ont un pépin ».

Trois piliers pour se relever de la crise
C’est au sein d’Aeroscopia, le musée aéronautique de Toulouse Blagnac, que Patrick Martin s’est entretenu avec une partie du comité directeur du Medef Haute-Garonne. Durant cet échange avec l’instance décisionnaire, le dirigeant du groupe Martin Belaysoud Expansion (765M€ de CA) a détaillé les trois points sur lesquels l’organisation se doit d’accompagner les entreprises, encore plus dans un contexte post crise covid. « Cela commence par la digitalisation. Nous l’avons bien vu avec la crise, de nombreux acteurs ont été pris de court et, si on veut tenir la cadence mondiale, il faut grimper en compétence et en financement. Les compétences d’ailleurs, j’enfonce une porte ouverte mais c’est un sujet qui devient de plus en plus préoccupant pour nos sociétés. Des pays investissent massivement dans la formation pour produire des ingénieurs, là où en France il y a une désaffection pour les formations techniques et scientifiques. Enfin, vient l’environnement et le verdissement des processus. Même si la France ne représente que 0.9% des émissions de Co2, nous devons sensibiliser les entreprises, notamment via les opportunités qui se créent. Notre rôle est d’amener de la cohérence dans les décisions du public. »

Christian Cochonneau (à gauche), responsable de la filière cuisine du CFA de Blagnac en pleine discussion avec Patrick Martin (à droite) après le repas proposé par les jeunes en formation.

Une journée au plus près des acteurs locaux

Après une courte présentation de la situation du groupe Airbus, Patrick Martin a tenu à visiter la chaîne d’assemblage de l’A350 sur le site de Saint-Martin-du-Touch (31). Une rencontre qui lui a permis de s’assurer que l’annonce du nouveau A321 XLR n’était pas seulement une illusion masquant la situation difficile de la filière aéronautique, sujet de préoccupation majeur pour le Medef31. Enfin, ce fut au tour du centre de recherche de Pierre Fabre installé sur le Campus Santé du Futur - Oncopole d’accueillir la délégation mixte Medef national/Medef 31. Un pôle d’excellence qui incarne la dynamique R&D en Région Occitanie.