PGE : les entreprises préfèrent les formules allongées

Avant de lancer les prêts participatifs Relance qui seront commercialisés en avril, la  Fédération Bancaire Française fait le bilan des engagements des banques sur les PGE. Les entreprises bénéficiaires optent pour la durée maximum de délai de remboursement.

Le PGE a bénéficié, au 19 mars, à 669 883 entreprises, pour un montant de plus de 135,9 md€. L’essentiel des PGE a été contracté entre avril et juillet 2020. Les premiers indicateurs sur plus de 430 000 PGE pour lesquels le choix a été exprimé (contrat ou intention précise), permettent de décrire plusieurs tendances, qui peuvent évoluer :  Les entreprises font le choix de la précaution : environ la moitié ont aujourd’hui sur leurs comptes bancaires l’intégralité de leur PGE ; pour autant, la plupart choisissent de rembourser le plus tard possible, et 55% optent pour l’année supplémentaire de décalage du remboursement en capital. Deuxième constat, les souplesses du PGE permettent donc bien d’adapter le choix aux besoins des entreprises. Enfin, selon les informations reçues au 26 mars 2021 (pouvant évoluer au fur et à mesure des choix des entreprises dans les prochaines semaines) : Environ 12 % vont rembourser dès 2021. 5 % l’amortiront entre 2022 et 2023. 9 % l’amortiront entre 2024 et 2025. 74 % choisissent la durée la plus longue possible (fin du prêt en 2026).