Phytocontrol agrandit son laboratoire nîmois

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, lors de l'inauguration du nouveau laboratoire Phytocontrol.

Phytocontrol ajoute 1000m2 à son laboratoire central, à Nîmes, pour accompagner sa dynamique de développement (30% de croissance par an) sur les analyses agroalimentaires et hydrologiques. Depuis cet été, cette aile héberge la production analytique et l’ensemble des services R&D. Soutenu par la Région, l’Etat et Nîmes Métropole, ce nouveau bâtiment de près de 2.5 M€ porte ainsi la surface totale du pôle d’analyses à 4000m2 au sein du parc scientifique Georges Besse II . A l’horizon 2021, Phytocontrol a pour objectif de créer dans le Gard, un grand centre européen d’expertise sur l’authenticité des aliments. Dans un avenir encore plus proche, le groupe a prévu de mettre en place une formation BTS orientée contrôles et analyses, en collaboration avec la Région Occitanie, le Rectorat, la CCI du Gard, Nîmes Métropole et les laboratoires des grandes industries gardoises, afin de pourvoir la cinquantaine de postes ouverts chaque année, notamment dans le cadre du développement du département hydrologie engagé dans les plans de surveillance régionaux et nationaux. Présidé par Mikael Bresson, Phytocontrol (250 salriés ; CA :20 M€) est un groupe de laboratoires français privé et indépendant, créé en 2006 à Nîmes, et leader de la sécurité sanitaire des eaux et des aliments. Ses activités sont réparties en 3 départements : AgriFood (analyses agroalimentaires), Hydro (sécurité sanitaire des eaux) et Biopharma (études Bonnes Pratiques de Laboratoires). Actuellement, le groupe compte 13 agences en France, en Belgique, en Espagne, en Angleterre et en Italie et affiche une  croissance annuelle supérieure à 25%.