Anthony Boule :Avec la Carafe, le vin est bu au degré près.

L'équipe de la Carafe

Anthony Boule et ses associés ont décidé de mettre en  musique cet art de la table au service du vin. De la première idée à sa maturation complète jusqu’au produit, dix ans se sont écoulés. Mais le résultat paraît très probant pour les professionnels et amateurs de vin qui ont pu tester in situ la Carafe. La réflexion est partie lors de la dégustation d’un Gaillac rue des Blanchers à Toulouse dont l’étiquette mentionnait, aérer 2h et servir à 17°. Oui mais comment garantir cette température ?

La première étape a été de vérifier qu’il y avait bien la possibilité d’un marché potentiel auprès des amateurs suite à une étude d’Anthony Boule. Cet IAE Toulouse a travaillé pendant une quinzaine d’années dans le marketing et l’innovation. Pour la technologie, « Je suis allé chercher des ingénieurs via Captronic qui a co-financé les études et m’a fait rencontrer le bon expert il y a six ans à Marseille » relate Anthony Boule.

La Carafe est aujourd’hui protégée par un  brevet à l’international.

Il fallait aussi concevoir un produit suffisamment compact et design pour s’harmoniser à 100% avec le code des arts de la table très exigeant. C’est le cabinet Blanc Tailleur qui intervient pour le design de la Carafe. « Nous combinons l’aération et le maintien en température sans rien changer aux habitudes ». La fabrication a été confiée à des Pme en Occitanie.