« Chez ce cher Serge » : le snacking bio bien de chez nous !

Serge Atia a opté pour un dress code bien français

Exercice de diction dans le théâtre, « Chez ce cher Serge » est devenu la raison sociale et la marque commerciale du premier fabricant de snacking bio et local. Et il faut l’humour de Serge Atia pour choisir cette appellation doublée d’un dress code bien français et terroir, le béret, la marinière, et la moustache ! Et cerise sur le gâteau, une 2 CV logotypée vient parfaire le pavillon tricolore.

Positionné depuis près de 20 ans dans la distribution alimentaire bio avec le lancement de la première offre en France pour les cantines scolaires, le dirigeant de Chez ce cher Serge s’est intéressé à un nouveau segment, celui de l’en-cas plaisir parant à une petite faim. « Parce qu’il y avait peu de propositions alliant plaisir, terroir, bio, RSE…j’ai imaginé cette solution de grignotage pour tous, des adolescents affamés à toute heure aux actifs se nourrissant vite et mal à la pause déjeuner » résume Serge Atia, qui pour l’occasion s’est lancé dans le métier de biscuitier/confiseur. Il a basé l’atelier à Saint-Affrique, dans l’Aveyron, au plus proche des fournisseurs de matière première 100 % bio. Ingrédient essentiel dans l’élaboration des recettes, le blé provient d’une coopérative bio dont les champs sont dans le Tarn. Les grains pour l’obtention de la farine sont meulés à la pierre, du côté de Rodez. La moitié du sourcing qui s’effectue dans un rayon de 100 km est Occitan, si bien que le label Sud de France a été attribué à l’entreprise très impliquée dans la RSE et l’insertion des travailleurs handicapés.