L’interview de Denis Briscadieu, Président de Cyclelab

Denis Briscadieu, président fondateur de Cyclelab

Denis Briscadieu dirige le groupe Cyclelab, basé à lIsle-Jourdain dans le Gers, le plus important acteur du vélo en Occitanie, dont lactivité principale est la distribution mais pas seulement. Derrière les enseignes Culture Vélo, Bouticycle, Vélo Station et Foulées,  Cyclelab fait partie des premières sociétés indépendantes françaises. Elle surfe sur  lincroyable essor du vélo auquel la crise sanitaire a étonnamment donné un  élan inattendu. A sa tête, Denis Briscadieu, un chef dentreprise passionné par son métier, qui par exemple dans l’éditorial  du catalogue 2020 de lune de ses enseignes, Bouticycle, consacré à la Transmission, mentionne Albert Einstein qui dans son ouvrage Comment je vois le monde, rapportait que la manière de transmettre est aussi importante que le contenu transmis. « Il ne suffit pas dapprendre à lhomme une spécialité. Car il devient une machine utilisable mais non une personnalité. Il importe quil acquière un sentiment, un sens pratique de ce qui vaut la peine d’être entrepris….

 

Le groupe Cyclelab cest quoi aujourdhui ?

Notre premier métier concerne la Distribution. Notre Centrale basée à lIsle-Jourdain emploie une quarantaine de salariés. Elle anime au total 125 magasins. Culture Vélo avec un réseau de 73 magasins, Bouticycle racheté en 2011 au Tribunal de commerce d’Auch avec 24 magasins, sont des spécialistes traitant tous les types de vélos et accessoires du 1er segment au très haut de gamme. Les 10 Vélo Station  implantés dans les villes ciblent toutes les nouvelles mobilités urbaines cyclistes. Le groupe s’est diversifié dans le running en créant l’enseigne Foulée avec ses 17 magasins. A la Centrale qui anime les enseignes, sélectionne et achète les produits, sont rattachées une dizaine de sociétés de services spécialisées, agence de communication,  services informatiques, structure e-commerce, centre de formation, agence évènementielle, travaillant pour le groupe et l’extérieur.

 

Comment se porte Cyclelab suite au confinement ?

Bien ! Nous devrions finir l’année 2020 en croissance de 20% soit un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros HT en Centrale et près de 135 millions d’euros côté magasins adhérents où travaillent près de 500 personnes. En 2019, nous avons enregistré une croissance de 27%. Le 1er trimestre 2020 était tout aussi favorable. Fin avril, en plein Covid, nous étions à -30%. Depuis le 4 mai, date de réouverture, nous progressons fortement. Nous sommes aujourd’hui à +22%.  Le vélo a bénéficié d’une promotion multiple : peur du public d’emprunter les transports en commun, fièvre des sportifs en manque d’efforts, coup de pouce de 50 € HT pour réparer les vélos usagés, installation des pistes cyclables, prise en considération des élus… Soit en deux mois, nous pouvons estimés que nous gagné 6 ans de promotion du vélo sur notre territoire. Il faut maintenant que les nouvelles voies de circulation pour les vélos soient maintenues.

 

Allez-vous ouvrir de nouvelles boutiques ?