L’interview de Frédéric Salles, président de Matooma

Frédéric Salles, président de Matooma

Frédéric Salles préside Matooma, une société montpelliéraine dédiée à 100% au M2M, à la connexion des objets par carte SIM. Elle s’adresse au marché B2B par exemple  pour la téléassistance dans la santé, la télémétrie des éoliennes, la gestion des parcs photovoltaïques, des répartiteurs de télécommunication….Créée en 2012, elle connaît une croissance exceptionnelle en France et à l’international depuis sa base occitane. Matooma a acquis le statut de scale-up mais Frédéric Salles préfère parler de « PM’up », labellisée Pass French Tech pour la quatrième fois.

Vous venez d’annoncer de très bons résultats pour 2018 ?

Le chiffre d’affaires de Matooma est passé de 7,8 millions d’euros en 2017 à 11,2 millions d’euros en 2018 soit 50% de croissance. En 2019 l’objectif est d’atteindre les 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. A l’horizon 2022, l’entreprise devrait atteindre les 25 millions d’euros. Le marché de la connexion des objets par carte SIM croît chaque année de 20%.

A l’international, Matooma est aussi en progression ?

L’export est nécessaire pour aller plus loin car notre part de marché en France n’est pas extensible. Matooma envisage de réaliser un chiffre d’affaires d’un million par pays d’ici 3 ans soit 5 millions d’euros environ représentant 20 à 25% du chiffre d’affaires. Après le  lancement en Espagne en 2017 et la signature de 150 entreprises en 24 mois, nous visons en 2019 la Belgique, la Suisse, le Luxembourg, l’Italie, l’Allemagne. Dans une première phase nous avions créé des entités à l’étranger comme aux USA. Cela revenait très cher, nous les avons fermées. Depuis toutes les opérations à l’international sont réalisés par nos équipes installées à Montpellier.

L’acquisition client est réalisée via la plateforme internet ?

En effet, nous avons mis une organisation et une stratégie 100% digitale pour nous développer à grande échelle. Les demandes de devis ont été multipliées par 5, soit 150 par mois. Traduit en plusieurs langues, le site de Matooma est très bien référencé sur Google dans tous les pays de conquête. Nous avons recruté des espagnols, des allemands, des italiens qui depuis Montpellier, sont en relation avec les clients. La qualité de service est ici essentielle pour réussir.