L’interview de Georges Galea, pdg de Steel Electronique

Georges Galéa, pdg de Steel Electronique

Steel Electronique accompagne depuis une cinquantaine d’année l’industrie spatiale régionale et ses trois principaux industriels en proposant une large palette d’activités. Cette PME implantée dans le Comminges à Martres Tolosane fait partie du cercle restreint des sociétés à qui l’on confie la conception et la fabrication d’équipements embarqués sur satellites où le zéro défaut est de rigueur. Aujourd’hui Georges Galea son dirigeant et ses équipes se tournent résolument vers l’innovation, le Newspace, la croissance….

Quelle est l’évolution de l’entreprise ?

En 1997, lors de la création de Steel Electronique, nous étions une douzaine de salariés, aujourd’hui, 20 ans plus tard, notre société compte une cinquantaine de collaborateurs. En 2017, Steel Electronique a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros et nous tablons en 2018 sur une croissance de 10 à 15%.

Vous êtes à 100% sur le spatial ?

Effectivement nous travaillons exclusivement pour l’industrie spatiale et plus particulièrement dans le domaine de l’électronique en concevant et en fabricant des équipements embarqués sur des satellites d’observation et des missions scientifiques. Nous n’avons pas d’activités dans les télécommunications et la radio fréquence et sur ces métiers, nous nous tournons vers des partenaires experts en la matière.

Nos clients principaux sont les trois acteurs du spatial en région, le Cnes, Airbus Defense & Space et Thales Alenia Space, mais également des sociétés comme l’Onera, le CEA, Sodern, Air Liquide et de nombreux laboratoires du CNRS, l’IRAP, l’IAS, le LATMOS… A l’export, nous avons actuellement des projets d’activités avec des sociétés en Allemagne, en Belgique ou encore en Angleterre. Via différents accords internationaux entre Agences spatiales, Steel Electronique développe pour ses clients des équipements à destination de la JAXA, l’agence spatiale japonaise, le DLR en Allemagne ou encore le JPL (labo NASA) aux Etats Unis, auprès duquel Steel est référencé.

Pour exemple, Steel Electronique a réalisé dans le cadre de de la filière Myriade du Cnes, plus d’une quarantaine de calculateurs de 2003 à 2013, qui au travers de ses Clients ADS et TAS ont été intégrés à des missions satellites pour l’Algérie, le Chili, le Vietnam…

Actuellement, notre société développe des équipements pour les satellites Swot, Merlin, Microcarb, Grace Follow-On, Juice, OceanSat…