Maxime Valax, repreneur Bellmann : « renforcer le BE, diversifier notre portefeuille métiers et clients ! »

de g à d : Aurélie et Maxime Valax

 Il a été consultant indépendant puis salarié dans un grand groupe avant de reprendre à 28 ans, Bellmann Mécanique de précision. Pendant ces premières années, au sortir de ses études, (1) il a acquis une solide expérience industrielle que ce soit en production ou conception. « J’ai voulu avoir un CV donnant confiance aux investisseurs » commente Maxime Valax qui avec son épouse Aurélie ont mis toutes les chances de leur côté pour réussir ce rachat finalisé début 2016. N’hésitant pas à vendre leur maison afin de consolider les fonds propres. « C’est un projet de vie avec un plein engagement du couple » souligne ce dirigeant à peine trentenaire. En quelques mois, il a su redonner un nouvel élan à cette PME implantée à Roquemaure, à la frontière du Tarn et Haute-Garonne. Le tandem au pilotage de la société se partage les  fonctions. Lui se réserve le management, l’industrialisation,  le commercial ; la gestion financière, l’administration, les ressources humaines font partie du champ d’action d’Aurélie Valax.

Question stratégie, le portefeuille métiers et clients évolue vers plus de diversification et prestations à valeur ajoutée. La fabrication de pièces en métaux durs (aluminium, titane, inox) de petites et moyennes séries,  représente à présent 50% de l’activité (contre 60 auparavant), à part égales avec la partie outillage, prototypage, mouliste qui a été renforcée. « Nous avons en matière de moules, un savoir-faire confirmé en études, conception et ingénierie » complète Maxime Valax.

Emma Bao