MHComm facilite l’hospitalisation à domicile et le parcours de soins du patient

La clinique Pasteur et Santé Relais Domicile ont fait confiance d’entrée à MHComm pour assurer la coordination des soins et faciliter l’hospitalisation à domicile des patients. Depuis, d’autres hôpitaux et établissements de santé ont adopté la solution e-santé conçue par la PME toulousaine. « Notre plateforme  logicielle a été développée en partenariat avec les praticiens et usagers pour répondre précisément à leurs besoins ; les remontées du terrain et les changements métiers sont pris en compte pour faire évoluer en permanence notre système» explique Emmanuel Sicard, codirigeant fondateur avec Olivier Galy de cette entreprise, plusieurs fois primée pour sa technologie innovante et sa performance.

Maintenir les liens extra-muros entre le patient et le centre médical, gérer le parcours de soins, mieux accompagner la personne fragilisée, aider le retour et maintien à domicile…c’est sur ces principes qu’a été bâtie la plateforme de MHComm,  érigée sur trois piliers fondateurs.

Le premier concerne le dossier informatisé du patient avec l’historique des données médicales, la chaîne des acteurs mobilisés, le détail de l’organisation et protocole de soins à l’hôpital et à domicile (services à la personne, infirmiers…). Le médecin traitant est au cœur du dispositif, restant en connexion avec l’établissement de santé et assurant le suivi de la personne malade ou fragilisée. Tous les actes prodigués sont tracés par les intervenants, les informations sont accessibles à tous les praticiens concernés qu’ils aient le statut d’hospitaliers ou de libéraux. Le patient reste ainsi connecté à tout l’écosystème médical l’environnant. « Il se sent sécurisé avec notre outil qui favorise sa prise en charge à domicile et son suivi temps réel» confie Olivier Galy en insistant sur la continuité de l’information et la bonne coordination entre toutes les parties prenantes.

Et la volonté du gouvernement de généraliser davantage la HAD (1), le recours à la médecine ambulatoire, les séjours « courte durée » avec les centres pour maladies chroniques…plaident en faveur de ce type d’application.

Autre fonctionnalité de la plateforme de MHComm, la brique collaborative permettant de faire de la télémédecine et télédiagnostic à distance. L’établissement de soins fournit au patient une tablette paramétrée pour procéder en visiophonie à la téléconsultation. Santé Service Ile-de-France utilise cette option pour la chirurgie post-opératoire orthopédique, examinant déjà à distance 1500 patients/jour.

Troisième volet, la plateforme MHLink de télésuivi hospitalier (pré et post-opératoire) qui permet aux hôpitaux, cliniques et autres centres médicaux, d’assurer un suivi de leurs patients à domicile (alertes graduées, éducation thérapeutique, coaching)…

Les mutuelles, les acteurs de la protection sociale font aussi partie du panel ciblé. « A titre d’exemple, l’IRCEM a retenu notre solution afin que ses affiliés, les aides à domicile,  suivent sur notre plateforme les conseils de kinés afin de prévenir les TMS » complète Emmanuel Sicard.

Avec un chiffre d’affaires en croissance régulière depuis sa création, MHComm devrait atteindre cette année les 1,4 M€ contre 1,1M€ l’exercice précédent. L’objectif en 2017 est d’accélérer la montée en puissance commerciale et le déploiement géographique. La R&D continue à être privilégiée. Si l’entreprise sait agréger, partager l’information…elle souhaite s’atteler à l’étape suivante qui est le traitement de toutes ces datas afin de faire ressortir pour chaque patient,  les éléments les plus pertinents, aidant l’équipe soignante à la prise de décision. Pour réussir ce pari, un rapprochement a été opéré avec l’accélérateur d’innovation qu’est le CEA Tech.

Emma Bao
Diffusé le 1er décembre 2016
 

(1) : Hospitalisation à domicile (HAD) est encouragée par le  décret de juillet 2016.

 

A retenir

-MHComm a été créée en 2010 par 5 associés dont 2 assurent la direction : Emmanuel Sicard, un ancien de Motorola Freescale et Olivier Galy, qui faisait partie de la branche financière de General Electric.

-Effectifs : 18 salariés

-80 à 90% du CA consacrés à la R&D