Quel soutien aux entreprises toulousaines affectées par les violences des manifestations ?

Rue du Taur. Source : Toulouse Tourisme.

Le plan de soutien municipal aux commerçants et artisans dont l’activité est sévèrement impactée par les mouvements sociaux de ces dernières semaines, a été
finalisé le 22 janvier au cours d’une réunion de travail avec les acteurs économiques mobilisés : la Fédération des Associations de Commerçants de Toulouse accompagnée de la Chambre de
Commerce et d'Industrie de Toulouse, de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Haute-Garonne, le Medef31 et la Cpme31.Voici la liste des mesures annoncées : Exonération des droits de terrasse sur l’ensemble du territoire communal pour une période de trois mois ; exonération des droits de place pour les commerçants de tous les marchés de plein vent, marchés spécialisés, brocantes et des 3 marchés couverts du territoire communal pour une période de trois mois ; exonération des droits de place pour les manèges et les vendeurs de marrons chauds dans le centre-ville pour une période de trois mois ; exonération des droits de place pour les commerçants du marché de Noël de la Place du Capitole ; exonération des droits de place des taxis pour une période de trois mois ; exonération des droits de places des commerçants souhaitant faire une opération commerciale de type « déballage » devant leur commerce dans la limite de 3 opérations de 6 jours en 2019 ; organisation d’une braderie sur 3 jours, au printemps, avec reconduction d’une gratuité de 3 heures dans les 16 parkings du centre-ville (proposition inscrite au prochain Conseil de Métropole du 14 février) ; organisation par les commerçants d’une soirée en nocturne, les « Noctansoldes », durant les soldes d’été ; mise en oeuvre d’un plan de communication en faveur du commerce du centre-ville. Quelques jours avant, la région Occitanie annonçait un soutien de 3 M€ pour les entreprises de la région affectées par les manifestations liées au mouvement des gilets jaunes. La CCI de Toulouse a aussi ouvert un fonds d'urgence de 300 000 euros pour financer des avances remboursables à taux zéro pour les entreprises sinistrées. Cette aide à la trésorerie, attribuée après examen des dossiers, est destinée à satisfaire toutes les dépenses immédiates nécessaires à la poursuite ou reprise de l’activité. Le montant de l’aide est de 3000€ par entreprise.