RADIO NUMERIQUE PAYANTE : Onde Numérique proposera un bouquet premium et « sans pub » de 64 programmes sur des récepteurs de radio innovants

 

Une solide expérience professionnelle doublée d’une forte dose de pugnacité : deux qualités nécessaires pour faire émerger le premier bouquet payant de radios numériques, assorti de services innovants. En fondant en 2009 Onde Numérique, Franz Cantarano s’est lancé dans une aventure aussi passionnante que jalonnée d’obstacles  pour « réinventer la radio », avec des contenus, des usages et un modèle économique pertinents.

L’offre englobe 64 programmes thématiques et musicaux (voir encadré) avec une distribution par abonnement à un prix attractif (de quelques €/mois à une dizaine d’€/mois selon l’offre). Des contenus de qualité qui seront diffusés par un nouveau type de récepteurs en cours de développement. La R&D est conduite dans le cadre d’un projet labellisé par le pôle Cap Digital et lauréat du programme d’investissements d’avenir. Onde Numérique est le chef de file de ce projet qui fédère des start-up et de gros industriels. L’objectif est de mettre au point un poste radio doté de fonctionnalités originales. Parmi celles-ci figurent l’interactivité (1) avec une navigation avant/arrière dans l’écoute des programmes musicaux du bouquet, la possibilité d’achat « à la volée » de titres musicaux directement depuis le poste radio, ou encore le sous-titrage d’émissions parlées pour les rendre accessibles aux malentendants…L’Etat apporte un soutien (2) de 670 000 € sur un montant global estimé à 2 M€.

Le projet de la PME toulousaine a été retenu par le CSA qui l’a auditionnée en septembre dernier dans le cadre de l’appel à candidatures pour les  bouquets de radios en bande L (bande 1452-1492 MHz). L’obtention de cette licence marque en effet une étape décisive pour la société, qui est ainsi en mesure de déployer une offre destinée aux automobilistes dès 2014, grâce à un réseau terrestre « multi-ville » complété par satellite.

Pour financer les différentes étapes de son déploiement, Onde Numérique, qui a déjà mobilisé 500 000€ sur ce projet, envisage une introduction en bourse. La feuille de route est chargée en 2013 avec une structuration de l’opérationnel (montage des studios pour l’édition des radios, distribution des récepteurs en ligne et par les surfaces de vente traditionnelles…), la mise au point et industrialisation de postes radios numériques dédiés. Si tout se déroule comme prévu, le public résidentiel et nomade pourra accéder à ce bouquet numérique dès la fin d’année prochaine à partir de premiers récepteurs wifi/ADSL dédiés et d’applis smartphones. 4 millions d’abonnés sont attendus dans les dix ans. Si la radio payante marche aux USA, avec aujourd’hui plus de 23 millions d’abonnés, la France et l’Europe sont à conquérir avec un concept novateur, capable de séduire ceux qui ont rêvé d’une radio idéale.

(1) : Au sein du programme de R&D, Onde Numérique intervient notamment sur le développement de la couche service du récepteur, qui intégrera une brique logicielle implémentant le brevet déposé au niveau EU permettant l’interactivité. : Conditionnée à l’obtention de la licence du CSA pour laquelle Onde Numérique est candidate en bande L.

Encadré

Contenu du bouquet numérique

Il sera composé de 21 radios parlées et musicales et de 43 programmes musicaux thématiques, pour tous les goûts. Dans le pack figurent notamment les 7 radios de service public et une déclinaison radio du programme Euronews ; 9 nouvelles radios thématiques exclusives et sans publicité ; 5 sont éditées par Metta (débats et société, littérature et culture, thématique féminine, voyage) et 5 par Onde Numérique (à la marque «ON ») sur les thématiques : histoire, enfants, psychologie, thématique masculine, sports. Enfin, Europe 1, le fil audio de BFM TV, Ouï FM et Radio Classique, seront disponibles en exclusivité en version « sans publicité ».

 

 

Encadré

Près de 15 ans dans la radio

Ingénieur diplômé de Centrale, Franz Cantarano a travaillé dès la fin des années 90 chez Alcatel Space, sur un projet de développement de radio par satellite en Europe, dont il était en charge du volet réglementaire. L’objectif était de lancer une offre de radio payante comme il en existe aux USA (succès de XM/Sirius).

 Après avoir suivi un MBA à Toulouse en 2005, Franz Cantarano a intégré Worldspace qui avait vocation à déployer la radio sur l’Europe. Il en rachètera certains actifs (technologie, droits de priorité sur une position orbitale française, études de marché) suite à la liquidation de cette société en 2009.

Ce parcours professionnel lui a permis d’acquérir tout un savoir-faire en matière de réglementation, technologie, contenus,  marketing/commercialisation, expérience qui l’a incité à reprendre le flambeau pour lancer en France le premier bouquet de radios numériques par abonnement en Europe !


Emma Bao
Diffusé le 23 octobre 2012