REF 2020. "L'objectif n°1 c'est la renaissance de nos entreprises" dixit Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef

Les 24 et 25 août à l’hippodrome Paris-Longchamp, c’est quasiment tous les membres clés du gouvernement qui se sont exprimés lors de la 2e édition de la REF 2020 organisée par le Medef. Tout le monde était à l’unisson autour du plan de relance de l’économie devant 4500 chefs d’entreprises en recherche de confiance et de perspectives. A la manœuvre, le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux : «la seule théorie utile c’est le pragmatisme pour sauver l’économie française».

 

Le premier ministre Jean Castex a rassuré en annonçant un plan de relance massif de 100 milliards d’euros qui ira soutenir les entreprises dont ¼ dédié aux PME. Toute une série de mesures vont accélérer les projets liés au développement du haut débit, des transports collectifs, du bâtiment…Tout ira vite a indiqué le 1er ministre, dès cet automne en privilégiant les dossiers qui démarreront les premiers. Mesure très attendue, les impôts de production baisseront dès le 1er janvier 2021 soit au total 10 milliards d’euros par an. La CFE et la CVAE seront divisées par deux. Le gouvernement s’engage à stabiliser les règles du jeu fiscales…en maintenant la baisse de l’impôt sur les sociétés… au moins jusqu’à la fin du quinquennat. Avec les mesures d’aides à l’embauche des moins de 26 ans, Jean Castex a annoncé le financement de 200 000 formations dédiées à la santé, au numérique : «J’ai besoin de vous pour les jeunes». Du concret. Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire a précisé que les investissements seront désormais fléchés vers une économie décarbonée. «Le but est de sortir dans deux ans avec une économie française plus compétitive et innovante avec de nouveaux marchés comme celui des batteries électriques des voitures qui seront produites en France».

Plusieurs milliards d’euros iront vers le BTP pour la rénovation massive du logement des particuliers et des bâtiments publics. Pour le neuf, B. Le Maire a appelé les entreprises à limiter le recours au travail détaché !