RESTAURATION HOTELLERIE : Bilan sur le 31

L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Haute-Garonne (UMIH 31), fédérant 1000 entreprises dans le département, s’est réunie pour son assemblée générale ce lundi au sein du salon des métiers de l’Alimentation & de l’Hôtellerie-Restauration, le Smahrt. 150 personnes (adhérents, institutionnels et partenaires) avaient répondu présent à l’invitation de Ivo Danaf, président de l’UMIH 31, qui a rappelé en introduction de l’assemblée générale les missions essentielles de l’UMIH, notamment de conseil et de défense de ses adhérents. « En 2013, nous avons répondu à plus de 7 000 questions par téléphone ou par mail. » a indiqué Ivo Danaf.
En présence notamment de Roland Heguy, président confédéral de l’UMIH et de Guy Pressenda, président de l’UMIH Midi-Pyrénées et vice-président national de l’UMIH Restauration, les professionnels ont débattu des actualités de leurs métiers :
 L’accessibilité
Au 1er janvier 2015, les lieux recevant du public devront être adaptés aux nouvelles normes liées au handicap, un défi de taille pour les professionnels du secteur. « Les nouveaux établissements créés respectent parfaitement ces normes. Par contre, pour l’existant, nous estimons à 50% le nombre d’entre eux ne pouvant pas s’adapter dans les temps. », explique Ivo Danaf. Roland Heguy, président confédéral de l’UMIH, a indiqué que le syndicat était en négociation et rencontrait les autorités compétentes au moins deux fois par semaine. Dans le contexte économique actuel, où 20 entreprises du secteur ferment tous les jours, les professionnels espèrent un assouplissement de la loi.
 L’emploi
Les métiers des CHRD sont créateurs d’emploi et d’apprentissage. En Midi-Pyrénées, près de 1 600 jeunes sont formés et les établissements ne désemplissent pas. L’UMIH estime à 90% le nombre de débouchés sur ses métiers.
En comptant 3,6% des salariés en région, le secteur des CHRD se place en deuxième position après l’aéronautique. « Nous sommes composés à 90% de TPE mais si nous laissons mourir des établissements tous les jours, nous assisterons à un plan social invisible, ce sont des milliers d’emplois concernés », explique Roland Heguy, président confédéral de l’UMIH.
 La TVA
Depuis janvier 2014, la TVA sur la restauration est passée de 7% à 10%, une hausse que les professionnels n’ont pu cette fois-ci amortir et qui a été répercutée sur les prix. Depuis début janvier, les chiffres d’affaires sont en baisse, pas en raison de la TVA mais de la crise en général. Certains établissements (qu’ils soient restaurants, cafés, hôtels…) enregistrent une baisse de 10% à 30% et de belles enseignes se trouvent en difficulté.
 Toulouse à table
L’UMIH MIDI PYRENNEES a profité de cette assemblée générale pour présenter son nouveau projet « Toulouse à Table » qui aura lieu le week-end du 22 septembre, dans le cadre de la Fête de la Gastronomie.
« Nous voulions créer un évènement fédérateur qui fera rayonner notre région dans toute la France », explique Guy Pressenda, Repas de quartier, rallye gourmand et autres animations gastronomiques seront à l’honneur lors de ce rendez-vous qui réunira la Chambre de Commerce de Toulouse, la Chambre de métiers et de l’artisanat 31, la Ville de Toulouse et fédérera restaurateurs, commerçants, artisans…

A noter :

L’UMIH 31 fédère 1000 entreprises en Haute-Garonne qui emploient plus de 12000
professionnels. L’ensemble des professionnels réunit au sein de l’UMIH 31 réalise un chiffre d’affaires d’environ 500 millions d’euros