Robotique agricole : Naïo Technologies lève 14 millions d’euros

Le robot Dino développé par Naïo Technologies. Crédit : Naïo Technologies.

Après un premier tour de table de 3 millions d’euros réalisé en 2015, l’entreprise toulousaine Naïo Technologies poursuit son développement  et annonce une levée de fonds de 14 millions d'euros.
 

Créée en 2011 par Gaëtan Séverac et Aymeric Barthes, l'agritech Naïo Technologies conçoit et commercialise des robots électriques agricoles capables de désherber mécaniquement les cultures (légumes et vignes) de façon autonome. Des robots conçus pour assister les agriculteurs dans leurs tâches quotidiennes afin d’alléger la charge de travail et d’optimiser la rentabilité des exploitations tout en limitant l’impact environnemental. Avec 3 robots (Oz, Dino et Ted) développés depuis sa création, l’entreprise a déjà commercialisé plus de 150 machines dans des exploitations agricoles et viticoles, en Europe de l’Ouest, en Amérique du Nord et au Japon. Cette nouvelle levée de fond via Ecotechnologies s’inscrit dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir mené par Bpifrance. Elle doit permettre à l'entreprise de poursuivre ses efforts d’industrialisation, en travaillant sur l’autonomie des robots et le développement international de l’entreprise. Elle viendra aussi soutenir la structuration et la maturation de Naïo Technologies (10 à 20 postes par an à pourvoir pendant 3 ans), ainsi que l’essor du marché des Etats-Unis où s’ouvrira en 2020, le premier atelier de stockage et d’assemblage sur le sol américain. L'entreprise compte aujourdhui 70 salariés et présentait un chiffre d'affaires de 2;5 M€ en 2018.